Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : « Je suis Charlie »

a réuni plusieurs milliers de personnes.

Crédits:
textes par
images par

Témoin, Daniel Beguin rend compte :



- Cannes : Allées de la Liberté - avec Charlie -

« Oui, je suis Charlie, nous sommes des milliers de Charlie. Le terrorisme en voulant abattre des journalistes pour leur liberté d’expression ont provoqué un effet de révolte et une foule nombreuse s’est levée en France, mais aussi à travers le monde.

Le pamphlet, la satire, la dérision, le dessin humoristique sont une tradition française qui existe depuis longtemps avec Rabelais, Voltaire et tous les journaux qui leur ont succédés. C’est un esprit gaulois qui a toujours mis en évidence les travers de notre société politique ou religieuse par la dérision et le rire, mais cela ne peut justifier la mort de ses auteurs.

En cela, il est inadmissible de tuer sous couvert d’idéologie politico-religieuse, car pour toutes les religions la vie humaine a un caractère sacré et, le premier commandement de la Bible : « tu ne tueras pas » est universel.

Pour cela souvenons-nous des personnes abattues à la rédaction de Charlie Hebdo :

  • Frédéric BOISSEAU, agent d’entretien,
  • Franck BRINSOLARO, brigadier du service protection,
  • Jean CABUT, dit CABU, dessinateur,
  • Elsa CAYAT, psychanalyste et chroniqueuse,
  • Stéphane CHARBONNIER, dit CHARB, dessinateur,
  • Philippe HONORE, dit HONORE, dessinateur,
  • Bernard MARIS, économiste et chroniqueur,
  • Ahmed MERABET, agent de police,
  • Mustapha OURRAD, correcteur,
  • Michel RENAUD, ancien directeur du Maire de Clermont Ferrand,
  • Bernard VERLHAC, dit TIGNOUS, dessinateur,
  • Georges WOLINSKI, dessinateur.

N’oublions pas non plus,

  • Clarissa JEAN-PHILIPPE, Agent de police municipale,
  • Yohan COHEN,
  • Yohar HATTAB,
  • Philippe Braham,
  • François-Michel SAADA.

Sur la Côte d’Azur comme un peu partout en France la réaction au terrorisme a été importante, et c’est une mobilisation sans précédent qui a rassemblée plus de 25 000 personnes à Nice et 3 000 à Antibes samedi 10 janvier. Dimanche 11 janvier Menton s’est mobilisé au-delà des frontières car nos voisins italiens se sont joints à une manifestation de plus de 8 000 personnes.

À Cannes, à l’appel de l’association  Vivre Ensemble, qui œuvre pour un dialogue entre les religions, c’est plus de 7 000 personnes qui se sont rassemblées sur les allées de la liberté. Une foule importante qui s’étendait de la Mairie à la Gare maritime. Un rassemblement dans la paix et la solidarité, un rassemblement pour notre liberté d’expression, de penser, de croire ou ne pas croire en Dieu.

Si aujourd’hui nous laissions parler le dictat des armes qui limiterait les idées et les opinions que peut transmettre la presse, demain c’est le droit au savoir qui nous sera contesté au nom d’une nouvelle idéologie où la force serait supérieure à la pensée.

Oui, nous sommes révoltés contre la barbarie et l’obscurantisme et, des millions de Charlie se sont levés et je veux croire que cet acte de paix et solidarité sera plus fort que l’ignorance, la haine, la manipulation et le fanatisme. »