Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

André Hambourg : peintre de la Marine

et des oliviers...

Crédits:
textes par

Artiste à part entière, André Hambourg a beaucoup voyagé, beaucoup aimé et capturé l'essence des paysages. Bien que ni Wikipédia ni l'association chargée de défendre son oeuvre, n'en parlent, il aimait venir à Cannes. Nous l'avions rencontré un été à la fin des années 50 à Mougins, sur les hauteurs d'un quartier qui s'appelait les Baraques (débaptisé, on devine pourquoi, le Val de Mougins) où il louait une maison devenue durant quelques mois son atelier. Nous lui avons vu réalisé de belles peintures qui célébraient la Provence ordinaire et où le ciel tenait une place essentielle... une constante dans son oeuvre.



- André Hambourg - Cannes, 1974 -

André Hambourg peint des paysages, des marines. Lithographe, dessinateur, décorateur, il voyage beaucoup et rapporte de ses séjours de nombreux dessins préparatoires pour illustrer des ouvrages de bibliophilie, notamment sur la Normandie et ses plages, la Provence et ses marchés, l'Afrique du Nord, où il s'installa de 1933 à 1939. Il obtient en 1933 le prix de l'Afrique-Occidentale française.

Mobilisé et démobilisé en août 1940, il reste à Casablanca, puis à Oran en 1942 où il rejoint la Résistance pour passer ensuite en France en zone Libre. Il retourne à Oran en septembre 1942, puis Alger en novembre à la libération de la ville où il est rédacteur à Combattant 43 hebdomadaire de l'Armée française) sous le pseudonyme de André Hache, il collabore notamment par la suite aux journaux Bulletin des Armées de la République, Combat, Algerrépublicain, Fraternité et Toujours, et aussi, Tam Tam et La Dépêche de Paris (articles et dessins).  

Nommé correspondant de guerre en janvier 1945, il rejoint la 1ère Armée en Alsace où il franchit le Rhin. Participe à la libération de Karlsuhe, et au camp de concentration de Vaihingen (il sera en missionné par l'armée américaine, en août 1945, pour peindre le nid d'aigle de Berchtesgadsen).

Peintre officiel de la Marine depuis 1952, il partage sa vie entre la côte normande - il y possède une maison - et Saint-Rémy-de-Provence, qui deviennent ses sujets favoris.

En 1972, il installe son atelier à Saint-Rémy de Provence, au milieu des oliviers qu'avait peints Van Gogh et que lui-même avait acquis et sauvés en 1946. Inhumé à Honfleur (cimetière Sainte-Catherine) en 1999, il avait 90 ans.

En 1993, a été créée l'Association « Les Amis d'André Hambourg », qui a pour objet de défendre, d’honorer l'œuvre d'André Hambourg et de propager son image. En 2000, ouverture du site Internet www.hambourg.com

D'après l'encyclopédie Wikipédia