Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le MEDEF promet 1 million d’emplois :

qui dit mieux ?

Catégorie Les paradoxales

Pour relancer la création d'emplois, le MEDEF publie des propositions audacieuses. On s'imagine quel cadeau pour la majorité, si d'aventure ce plan se matérialisait avant 2017. On se retrouverait peut-être une nouvelle fois à choisir entre Hollande et... Sarkozy.


Depuis plusieurs mois, le MEDEF, ses 80 fédérations professionnelles et ses 127 annexes territoriales - ce qui représente 750 000 entreprises - se sont données du mal pour sortir ce projet spectaculaire baptisé « 1 million d'emplois ».


Matérialisé par la publication d'un « petit livre jaune », le projet énonce quelques propositions autour de 4 axes d'action :
- poser les bases d'un nouveau consensus social et d'un nouveau dialogue économique et social dans les entreprises ;
- avoir une véritable politique de maîtrise des coûts qui pèsent sur les entreprises (coût du travail, de la fiscalité, de l'énergie, de l'euro trop fort, du financement) ;
- développer une stratégie de relance de l'investissement public et privé (notamment en optimisant la dépense publique) et en favorisant l'investissement grâce à une fiscalité incitative ;
- lever, à court terme, des « verrous » et « blocages » : seuils, durée annuelle du travail, cohésion sociale, formation professionnelle ; construction et rénovation, services, tourisme, commerce et distribution, secteur financier, industrie, filière santé, filière agro-alimentaire.

Cet outil de travail s’appuiera, partout en France, d'actions concrètes en faveur de l'emploi. Déclinaison des spots télévisés « Beau travail » présentant des «  métiers en tension » dans 50 forums régionaux de l'emploi dès fin septembre 2014 et tout au long de 2015 ; labellisation d'opérations portées par des partenaires...

Il sera accompagné par le lancement d'un site internet 1 million d’emploi pour bien reconnaître les opérations mises en place, recueillir des suggestions et des réactions sur les éléments posés dans le débat.

Pour Pierre Gattaz, Président du MEDEF : « La France n'est pas condamnée à demeurer avec 5 millions de chômeurs. Les chefs d'entreprise en sont convaincus. En lançant une grande opération de mobilisation, et en mettant sur la table des propositions pour favoriser la création d'emplois, le MEDEF et ses adhérents proposent, agissent et lancent des débats. Ce qui est important, c'est d'avoir désormais un objectif clair et partagé : la création d'emplois ! J'espère que tous nos partenaires nous rejoindront autour de cette ambition. »

NDLR : De Gauche ou de Droite, du Centre, syndicats... Pour l’emploi, il faut compter sur les patrons. Il n’y a que les PDG des multinationales mais aussi les patrons des petites et très petites entreprises qui, au total, emploient des centaines de milliers de personnes. Nier cette réalité-là, c’est intellectuellement malhonnête et à terme...suicidaire.