Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Europe : une journée

pour le grand nettoyage...

Crédits:
images par

Certes, ce ne sera pas assez, il y a trop à faire. Un petit geste de plus dans la bonne direction, en espérant que ce soit un début et pas une illusion de plus, que les autorités aient pris conscience du problème des déchets et soient capables de l’aborder dans sa globalité... Le rendez-vous est pris pour le 10 mai, journée européenne de nettoyage labellisée Let’s Clean Up Europe.



Chaque année, en Europe, des millions de tonnes de déchets sauvages finissent dans les rues, dans les océans, sur les plages, dans les forêts et dans la nature. Et chaque année, des volontaires (combien sont-ils vraiment) vont nettoyer leur quartier dans le cadre d’actions de bénévolat. Une résolution qui vise à promouvoir davantage ce type d’actions, à sensibiliser à l’ampleur du problème des déchets (sauvages) et à encourager un changement de comportement. Croissons les doigts !

M. Janez Potočnik, commissaire européen chargé de l’environnement, déclarait : « Les initiatives de nettoyage prennent de l’ampleur en Europe et nous voulons qu’elles s’inscrivent dans le cadre d’un événement européen. Nous avons mis sur pied un réseau de points de contact nationaux dans 21 pays pour informer les citoyens de ce qui se passe dans leur quartier et de ce qu’ils peuvent faire pour aider. C’est une initiative participative. Allons donc enfiler nos bottes et nos gants ! Nous voulons tous vivre dans des quartiers propres. Aussi, ensemble, nettoyons l’Europe ! »

L’expérience montre que les citoyens sont souvent surpris de la quantité de déchets produits et déversés dans leur quartier. Il ne faut pas oublier non plus que les déchets sauvages peuvent avoir de la valeur. Le papier, le verre, le métal et le plastic peuvent être réutilisés ou recyclés s’ils sont collectés. Cela permet de réduire l’impact sur l’environnement, d’ouvrir des perspectives économiques et de créer des emplois, contribuant à une économie plus circulaire. 

La Commission promeut l’événement, mais les nettoyages sont véritablement indépendants. Ils se font au niveau local et sont organisés par des citoyens. Souvent, des mairies, des ONG, des entreprises et des écoles participent à des actions ou les coordonnent. Ils se déroulent dans 15 États membres de l’UE, ainsi qu’en Andorre, en Bosnie-Herzégovine, en Norvège, en Serbie et en Turquie. En France, c’est l’ONG Surfrider qui dirige les opérations. Sur la Côte d’Azur, plusieurs opérations ont eu lieu, notamment à Beaulieu-sur-mer, Saint-Laurent du Var, Golfe-Juan, Fréjus... tandis que d’autres sont programmées à Saint-Aygulf, Saint-Jean Cap-Ferrat, Cagnes-sur-mer, et Nice. Rien à Cannes, Menton... Pourtant, il y a beaucoup à faire et cette région éminemment touristique devrait et doit mieux faire. Le chat est maigre mais c’est un chat !