Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : « Poséidon »

Keisuke Matsushima ajoute un poisson à son arc...

Crédits:

Notre japonais étoilé préféré apporte à cet établissement niçois sa touche personnelle. Cadre minimaliste, rigueur des plats à base de poissons et de fruits de mer, le lieu mérite la visite.



- avant de quitter la scène l’année dernière, Sacha Sosno
avait offert à Keisuke le symbole emblématique du Poséidon,
aujourd’hui sur le comptoir du restaurant -


Reconnu et adoubé par son mentor et ami Sacha Sosno comme membre à part entière de l’Ecole de Nice, Keisuke Matsushima a toutes les qualités requises, sensibilité, ouverture d’esprit, technique, précision, assurance, inventivité... C’est un artiste qui interprète des recettes et crée des menus.

Sa troisième adresse à Nice ne déçoit pas. Il a placé la cuisine sous la houlette d’un compatriote, le chef Daisuke Masuda qui joue du piano avec talent. Formé à Tokyo et après un bref passage à Nice en 2004, il était parti, tel un pacifique samouraï de la cuisine, à l’aventure des provinces françaises. De retour, il traduit et exécute les partitions de maître Kei.

Restaurant intimiste, on y est d’abord accueilli par la gentille et avenante Bérengère. Une carte qui va à l’essentiel et qui touche au but, la qualité des produits, la précision des cuissons, la simplicité aussi. Nous avons apprécié les Huîtres panées, spéciales n°2, sauce tartare au paprika - 16  €. Nous avons adoré la Bouillabaisse Poséidon, démonstration réussie d’un classique de la cuisine méditerranéenne. Tout comme le Calamar à la Plancha, panisse et sauce aïoli. Le menu déjeuner « Soleil et mer » servi du mardi au vendredi, est très concurrentiel -16 €. Pour les plus gourmands qui veulent prendre le temps, le menu « Poséidon » à 28 € ou le menu dégustation « Ballade en mer » à 50 €. Notre découverte du mois !



- Daisuke Masuda et Bérengère -


Poséidon 
17, rue Gubernatis Nice
tel. 04 93 85 69 04
- Avec le charme des lieux bientôt à la mode -