Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : le FN sur la ligne de départ,

le jeune Adrien Grosjean est partant pour les législatives.

Crédits:
textes par

Marine a réussi ce que Jacques Chirac avait fait en offrant sur un plateau la présidence à un socialiste plutôt que faire gagner son camp (la Droite au sens le plus large du mot). Pour exister, il faut tuer le père un jour ou l’autre. Le père, ici, ce n’est pas Jean-Marie mais tout simplement la Droite. Pour mémoire, le FN ne pesait pas grand-chose avant que François Mitterrand mette Jean-Marie Le Pen sur orbite. Fin stratège, que dis-je, fin stratège, Machiavel en personne, il avait compris que dans une France majoritairement à droite, c’était le moyen le plus facile pour l’emporter. Chose pensée, chose faite !

Depuis, le FN a connu de beaux jours et d’autres moins beaux. Sans doute, la personnalité et les déclarations intempestives de Jean-Marie y ont été pour quelque chose. Marine a bien compris qu’il fallait changer l’image de cette droite extrême. Elle s’y est appliquée et la mayonnaise semble avoir prise. Les scores obtenus à ces dernières élections démontrent que le FN devient plus fréquentable, même pour certains membres de la droite populaire (encore) affiliée à l'UMP. Les électeurs, eux, ont franchi le pas, sans état d’âme lors du premier tour. Reste à transformer l’essai et l’essai, c’est demain, pour les législatives. Avec la même problématique, l’essentiel des voix vient de la... Droite et ce que Marine y prend manque et affaibli d’autant l’UMP, ses alliés du Nouveau Centre et leurs chances de faire élire leurs candidats. Avec comme corollaire, une Gauche qui s’installe de plus en plus confortablement aux commandes : dans les Régions, les Départements, les grandes villes, Paris, au Sénat et fort probablement à l’Assemblée nationale...

On le voit, Marine a d’autant plus de chance d’exister que la Droite s’affaiblit. C’est toujours le même dilemme : entre l’intérêt particulier et l’intérêt général, il faut choisir ! Jean-Marie et Marine l’ont fait, depuis longtemps. Tant pis pour la Droite que certains, à l’instar du socialiste Guy Mollet, qualifient de droite la plus bête au monde ! Il est vrai qu’elle est tombée dans le piège tête baissée. Si on a le... droit de combattre des idées qui ne sont pas les siennes, il faut prendre garde à ne pas... diaboliser les électeurs (en les assimilant tous à des racistes et des xénophobes par exemple), citoyens respectables. Faire de la pédagogie oui, diaboliser non !

Quoiqu’il en soit, Marine Le Pen semble prendre rendez-vous avec l’histoire, et cela va commencer d’ici un mois, avec les élections législatives. Jusqu’à présent l’extrême droite a fait peur et n’a pu recruter que difficilement des candidats pour la représenter, des candidats (physiquement) courageux et crédibles.


- Adrien Grosjean -

À Cannes, le jeune frontiste Adrien Grosjean a bien l’intention de trouver sa place dans le débat et le combat de coqs. Il n’a pas attendu longtemps pour annoncer sa candidature aux prochaines législatives sur la 8ème circonscription, celle de Bernard Brochand maire et député sortant, et de Philippe Tabarot et David Lisnard, tous les deux Conseillers généraux et rivaux dans la perspective des municipales. Même si ses chances d’être le prochain député sont minces, il peut jouer un rôle et, dans un second tour inévitable, faire pencher la balance, d’un côte ou d’un autre.

Pour Adrien Grosjean : la défaite de Nicolas Sarkozy était rendue inévitable par les choix suicidaires de l’UMP. Leurs leaders souffrent d’un mal pernicieux : ils croient que leurs adversaires de gauche ont raison. En rejetant les valeurs patriotiques fortes que seul porte le Front National, cette droite-là est condamnée à ne connaître que des échecs. Je déplore l’arrivée des socialistes au pouvoir et je demande aux habitants du bassin cannois de rejeter de toutes leurs forces un projet qui implique le droit de vote des étrangers, les régularisations massives de clandestins, le matraquage fiscal, le laxisme sécuritaire...