Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Santé : notre pain quotidien.

Complet soit-il !

Crédits:
textes par
Catégorie C'est notre santé

Il y a pain et pain. Question santé, question plaisir gustatif et nutritionnel, l’offre est variée. Ce n’était pas le cas dans les années cinquante. Au sortir des restrictions, le pain blanc, très blanc, trop blanc était l’unique standard. Mais les baguettes, achetées toutes chaudes à midi, quasiment immangeables au dîner, prenaient le goût et l'aspect du plâtre pour le petit-déjeuner du lendemain. Heureusement les choses ont bien évolué et, même si le pain blanc de blanc a encore des adeptes (c'est le moins cher), une grande partie des consommateurs se montre plus exigeant et plus gourmand, plus soucieux de ce qui touche à la santé. Le mot a fini par passer. La farine blanche est généralement pauvre en éléments nutritionnels. Raffinée, elle ne contient plus de germes, de sels minéraux, de vitamines, ne reste que du gluten et de l’amidon D’un autre côté, la consommation régulière de céréales complètes, sous des formes variées, contribuerait, selon des chercheurs à diminuer les risques de maladies cardiaques et le cancer, surtout celui du côlon.

Les Allemands et plus généralement les Européens du nord, ne consommes pas les pains de la même façon que nous. Ils en mangent moins mais souvent il est plus complet, composé de plusieurs farines. Le soir, il peut être l’élément principal du dîner avec une soupe, de la charcuterie ou de fromage. Une bonne façon de contrôler son poids. Comme disait mon père, ce n’est pas le pain qui fait grossir, c’est ce que tu mets dessus !   


Une société allemande Rietmann GmbH fait office de référence dans le domaine du pain complet. Elle a ainsi développé un nouveau concept de pain croustillant et savoureux proposant 3 fois plus de protéines que les pains au froment ou les pains de seigle traditionnels. Inversement, sa teneur en glucides s’en trouve 10 fois moins élevée. En Allemagne il est connu sous le nom de « Eiweiss Abendbrot » et utilisé comme repas du soir dans le cadre du concept de nutrition du Docteur Pape, dont l‘ouvrage Maigrir en dormant est devenu un best-seller (vendu a plus de 4 millions d’exemplaires). Ce concept prévoit, notamment pour le soir, une réduction des glucides au profit d‘une nutrition à teneur majoritaire en protéines.


Ce pain, baptisé Energus10, permet de consommer moins de glucides en les remplaçant par plus de protéines. Il est composé d’un mélange de protéines (blé, soja et lupin), grains de lin brun et jaune, farine de soja, farine de blé complet, gruau de soja, son de blé, graines de Tournesol, sésame, fibres de pommes, levure, sel, farine d‘orge et de malte grillée. En mars dernier, moins d'un an après son lancement commercial, plus de 2 millions de pains ont été vendus dans un réseau de 3700 points de vente à travers toute l'Allemagne. Il vient d’être présenté au marché français à l'occasion du salon EUROPAIN de Paris Nord.


En attendant l'ouverture de points de vente en France, Energus 10 peut être acheté sur le site Internet (cliquer ici). Le prix d’un pain de 400 grammes : environ 2,96 €. Un kit sera bientôt en vente pour permettre aux particuliers de faire lui même 2 pains. Qu'on se le dise !

  • Celui qui préfère acheter son pain coupé, devra le conserver au frais. Ainsi chacune des tranches se maintient longtemps fraîche et délicieuse (jusqu’à 8 jours). Autrement, laisser le pain de préférence à l‘air libre ou conservez-le dans un sachet en papier. Comme le pain protéiné a une haute teneur en humidité, on devrait plutôt renoncer au sachet en plastique fermé, en raison des risques de moisissures.