Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Les Rafales de... vent

Crédits:
illustrations par

La perle de notre aviation de guerre s'était illustrée en Libye. Un bel argument pour en vendre aux Indiens 126 exemplaires, combler un tant soit peu le déficit de notre balance commerciale... sous réserve toutefois que ce contrat soit finalisé. Ce dont n'ai pas encore tout à fait sûr Pierre Lellouche, ex candidat à la mairie de Cannes sous l'ère Mouillot, actuellement ministre dans le gouvernement Fillon.



Poser la question : « l’industrie de l’armement est-elle une industrie comme les autres ? », c’est déjà y répondre. Bien sûr que non, vendre des armes n’a jamais été innocent même si les industriels ont des arguments qu’ils jugent imparables. Dans le genre, « si c’est pas moi, ce sera un autre » et autant alors faire marcher notre industrie, donner du travail à nos concitoyens, plutôt que d’assurer la prospérité d’un voisin, que ce soit un allié ou un présumé ennemi.

- lire ici la suite de l'article -