Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Marseille : toujours en Provence...

Crédits:
textes par


Hommage au paysagiste Joseph Garibaldi, du 10 mars au 1er juillet, au palais des Arts.

La Fondation Regards de Provence continue son travail de mise en valeur du patrimoine artistique relié à la Provence éternelle et à Marseille, cette capitale du Sud. Sa prochaine action consite à rendre hommage au peintre marseillais Joseph Garibaldi (1863–1941) en présentant la première rétrospective de son œuvre réunissant plus de 90 tableaux et dessins sur ses sujets de prédilection, le Vieux-Port de Marseille et le littoral provençal, les côtes corses, les architectures, la vie quotidienne dans l’arrière-pays, les animaux et les natures mortes.


- Joseph Garibaldi, Le port de la Joliette vu du Pharo, huile sur toile 95 x 165 cm, collection Fondation Regards de Provence - photo Jean Bernard -

« C’est à la découverte de l’homme et de l’artiste que nous convie cette exposition au travers d’un parcours de toute une vie. Epris des rivages méditerranéens, en particulier le port de Marseille dont il fut, sa vie durant, le chantre attitré, il peint petits ports de la côte, Cassis et Les Lecques, mais aussi plages corses et, plus tard, littoral de Fos, qui sont autant de « terres marines » auxquelles font écho dans ses tableaux rues et places des villages de l’arrière-pays provençal. Attentif au menu peuple des pêcheurs et aux gestes des lavandières comme à l’humble contenance des bêtes de somme, cet homme à la nature généreuse et modeste, dédaignant les honneurs, sut rester à l’écart de modes fugaces. Une facture lisse et des eaux étales, un bleu impeccable dans des ciels limpides, une discrète géométrie dans ses compositions, honnêteté dans le rendu des formes du monde, voilà un peintre classique dans toute l’acceptation du terme, voilà aussi l’image d’un Midi paisible et comme arraché au cours tempétueux de l’Histoire. Cependant original et moderne, il l’est par ses cadrages photographiques, son goût pour les séries, ses ombres toujours savamment colorées et sa prédilection pour de vastes espaces où pésent parfois des nuages gros d’orages. »

L’ouvrage « Joseph Garibaldi, un Midi paisible », édité par l’Association Regards de Provence, reproduit les œuvres de l’exposition avec des textes de l’historien de l’art Pierre Murat. A l’occasion de cette exposition, la Fondation publie le premier catalogue raisonné de l’œuvre d’un peintre présent dans de nombreux musées et dont on redécouvre les mérites.

  • Joseph Garibaldi – Le Midi paisible - Palais des Arts - Place Carli - Marseille - du 10 mars au 1er juillet - Exposition labellisée par les instances du 6ème Forum Mondial de l’Eau - Le Palais des Arts est ouvert tous les jours de 10 à 18 heures. Tarif normal : 5 € - Tarifs réduits : 4 € - 3 € - 2 €.