Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Centre de la Catalogne

s’ouvre au tourisme...

Crédits:
textes par

La province autonome de la Catalogne ne se résume pas à sa capitale, Barcelone, dont les richesses architecturales, l’empreinte de Gaudi et la vie nocturne sont fort prisées. Ni non plus à sa Costa Brava qui attire en été les amateurs de belles plages. Ils en profitent généralement pour faire le pèlerinage à Cadaqués, en hommage à Dali. Il y a aussi sa façade pyrénéenne, sauvage à souhait, son delta de l’Ebre où triomphe la biodiversité... Il y a aussi une Catalogne plus énigmatique, méconnue des hordes estivales. Positionnée au centre, elle reçoit elle aussi de nombreux visiteurs.

Pour les responsables du tourisme en Catalogne, c’est presque une surprise  de voir autant d’étrangers, parmi lesquels beaucoup de Français, visiter cette région. Ayant pris conscience de ce phénomène, ils s’efforcent de développer l’offre et s’emploient à aider les hôteliers et les autres acteurs du tourisme à affiner leurs stratégies commerciales et la qualité des prestations. 

- l'Abbaye de Montserrat -

Une des attractions les plus visitées, l’Abbaye de Montserrat, se place hors concours. Ce centre de pèlerinage qui pourrait rivaliser avec Lourdes, accueille avec une grande régularité des dizaines de milliers de visiteurs chaque année. Le lieu est, il est vrai, tout à fait exceptionnel et mériterait à lui seul le déplacement. Situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale, il émerge de la vallée et la surplombe. On retient son souffle lorsqu’on s’y trouve le matin de bonne heure ou le soir, à la tombée du jour. On pourra s’y rendre en train de Barcelone en à peu près 50 minutes. Ensuite, un petit téléphérique conduit le visiteur, pèlerin ou profane sur une terrasse, aux pieds même des bâtiments. Pour les courageux, un petit train à crémaillère les conduira plus haut et leur permettra de dominer la scène et les sommets voisins en forme de pains dressés verticalement. Nous leur conseillerons de revenir pédestrement par le chemin, l’occasion de... méditer sur la beauté des lieux.

Construite au 9ème siècle, la Basilique abrite la Vierge noire, la Moreneta, sainte patronne de la Catalogne. C’est aussi là que les moines bénédictins ont publié la première bible écrite en catalan... Nous avons eu la chance rare de rencontrer un des moines, au monastère depuis 50 ans ; il se fit une joie de partager son expérience et les raisons qui l’avaient conduit à embrasser cette vie monastique qui ne fait plus florès. À visiter aussi, le Musée déclaré d’Intérêt National en 2006. On y découvrira des collections de peintures anciennes, plus modernes, des pièces archéologiques, des icônes byzantines et une large iconographie de la Vierge de Montserrat. Suivant l’heure d’arrivée et de départ, l’écoute des chants de la Chorale, est une opportunité à saisir qui transporte les auditeurs...

- dans les mines de sel de Cardona -

Poussant plus avant, on se rendra à 58 km de là, dans la cité de Cardona avec comme premier objectif de visiter les mines de sel. On s’y promènera en compagnie d’un guide à travers les anciennes galeries. Ainsi, les plus vaillants s’engageront dans les entrailles de la bête, à 86 mètres de fond. Une visite qui leur fera apprécier des cristaux de sel de toute beauté et d’une grande variété de formes et de couleurs ; très pédagogique, on y apprend les... dessous de la géologie et de l’archéologie. La vieille ville a de quoi surprendre et capter l’attention. Le mieux est de l’observer du Parador Duques de Cardona. Cet hôtel jouit d’un panorama exceptionnel. Pourvu en patrimoine artistique, il est en lui-même, un résumé d’histoire. Situé sur un promontoire, dans une fortification du IXème siècle, où se trouve la tour Minyona et une église datant du XIème siècle, éléments emblématiques de l’art roman catalan. À l’heure du déjeuner ou du dîner, le restaurant est d’un excellent niveau et l’ambiance festive nous rappelle que les Catalans se couchent tard et aiment à faire partager leur bonne humeur communicative.

- le Parador de Cardona vue des installations minières voisines -

De là, on pourra se rendre dans la cité médiévale de Manresa (à 30 km). La rue du Balcon, cœur de la cité est un bel exemple de l’urbanisme du XIVème siècle tout comme sa cathédrale gothique Santa Maria de la Seu. On s’y promènera dans ses rues étroites et sinueuses dont les arcades qui s'élèvent entre les maisons de la ville fortifiée invitent à un voyage dans le temps... Pour mieux appréhender le lieu et son histoire, une petite visite au Centre d’interprétation s’impose.

Une des richesses de la Catalogne, c’est incontestablement sa Nature. Ses grands parcs en sont la meilleure expression et la meilleure façon de la protéger. Plus au nord, après une heure et des poussières, on pourra faire étape dans le plus étendu d’entre d’eux, le Cadi-Moixeró, porte d’entrée vers les Pyrénées. La montagne du Pedraforca y projette sa forme de fourchette dans un paysage sauvage qui se prête à des randonnées pédestres ou vététistes. L’hôtel rural Falgars, en pleine sierra de Catllaràs est tipic ; les repas rustiques et copieux composés de produits du pays, charcuteries, fromages... délicieuses tortillas, sont en adéquation avec les activités de pleine nature.


- lever de soleil, sanctuaire Falgars -

Le tourisme industriel est une autre option qui fait de plus en plus d’adeptes. À titre d’exemple, on pourra emprunter le petit train « Le Ciment » qui relie à petite vitesse - aquí va a poc a poc va amb seguretat - en une vingtaine de minutes la ville de Guardiola de Berguedà à la cimenterie de Castellar à Pobla de Lillet. On y visitera le Musée dédié à cette activité et, escale improbable, le fameux Jardin Artigas dessiné par l’incontournable Gaudí. Il fait indubitablement penser, quoique en beaucoup plus petit, au Parc Güell à Barcelone.

Les autorités ont pris soin aussi de matérialiser ce tourisme industriel en balisant un parcours de Berga à Manresa (50 km). Le long du fleuve Le Llobregat dont l’eau fut utilisée comme source d’énergie, principalement pour les usines de textile, les visiteurs découvrent avec un brin de nostalgie un paysage très rural émaillé des vestiges de cette révolution industrielle du milieu du 19ème siècle qui, pour beaucoup, contribua à la prospérité de la région. Un voyage charmant durant lequel alternent églises et monastères, châteaux et sanctuaires, constructions industrielles bâties le long du fleuve prés et forêts...

- départ d'une montgolfière, Pace Mayor, Vic -

De dimensions modestes avec ses 40 000 habitants, la ville de Vic n’est pas loin et s’y rendre en voiture prendra moins d’une heure. La vieille ville est réputée pour son architecture médiévale. De la place Mayor on rayonnera en direction de la cathédrale romane qui recèle des trésors et un cloître gothique. Son Musée Épiscopal est un des plus importants pour l'art romain et gothique de la Catalogne. Située au milieu d’une plaine, la pratique de la montgolfière permet de prendre de.... l’altitude et de survoler la région dans des conditions exceptionnelles. Une expérience inoubliable !

En guise de conclusion, un déplacement dans le centre de la Catalogne permet de compléter sa connaissance d’une province à la forte identité et à son histoire. Pour ne pas mourir idiot, si je peux me permettre cette formule...   

Barcelone est relié au Sud-Est de la France, notamment avec la compagnie aérienne Vueling :

  • Nice/Barcelone, vol quotidien, à partir de 39,99 € l’aller simple.
  • Marseille/Barcelone, lundi, mercredi, vendredi, dimanche.

Infos et réservations ici sur le site de la compagnie, par téléphone (0899 232 400) ou en agences de voyages.


Pour tous renseignements complémentaires :

Agència Catalan de Turisme - 3 rue la Boëtie - 75008 Paris - tél. 01 40 46 80 80