Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : le Tribunal Administratif donne raison à Christian Estrosi

Crédits:
textes par

et réglementant l’activité des établissements de vente à emporter et épiceries de nuit.

Le député, Maire de Nice et Président de Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi, se réjouissait en ce début d’année de la décision du Tribunal Administratif qui confirme l’arrêté municipal qu’il avait fait prendre par le conseil municipal de Nice, le 14 juillet 2010. Une mesure qu’il avait crue bon d’imposer à cette activité nocturne qui engendrait selon le voisinage, de nombreuses nuisances. Ainsi, les services de l’Etat et de la ville avaient contrôlé ses derniers mois plus de 80 établissements, déclenché 500 procédures dont 370 pour vente d’alcool après 22 heures notifié 35 avertissements et signifié à 12 établissements une fermeture administrative. 

Pour le maire, il ne fait aucun doute que ce jugement contribue efficacement à la lutte contre l’insécurité et à la réduction de la délinquance. «  Je me félicite de cette décision qui vient conforter la politique que j’ai mise en place pour garantir aux niçoises et aux niçois la tranquillité publique souvent troublée la nuit, par des débordements et des nuisances, le plus souvent dus à la consommation excessive d’alcool acheté dans les épiceries de nuit. » déclarait-il à l’annonce de la nouvelle.