Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Confitures d’antan : une entreprise familiale occupe le créneau...

et lance une novelle marque.

Crédits:
autre

On connaissait Histoires d’O. Il faudra s’y faire, il y aura dorénavant les « Histoires d’A ». A comme Andresy du nom de cette entreprise familiale sise à Maurecourt. C’est dans cette petite commune de 4000 habitants des Yvelines, que se concoctent des confitures telles que les ont connues les générations passées, revues aux standards de l’époque.

Andrésy Confitures, c’est l’alliance réussie de la tradition et de la modernité. Fondée en 1950 dans la confiturerie village d’Andrésy, elle se déplacera dans une commune voisine, à Maurecour. C’est là que Gérard Cassan, le nouveau confiturier, accompagné de Laure Devos sa fille et petite-fille du fondateur œuvrent. Soucieux de trouver les meilleures productions fruitières, ils parcourent la France et vont par exemple en Corse pour ramener les plus belles clémentines ou en Roussillon pour y trouver les meilleurs abricots qui seront d’ailleurs cuits avec leurs amandes, légèrement amères, elles donnent une saveur incomparable à la préparation. Chaque fruit est sélectionné avec soin. La cuisson est surveillée avec amour par les chefs cuiseuses qui écument encore à la main. Enfin, chaque pot est minutieusement contrôlé avant sa distribution.

À l’arrivée, des petits pots d’une confiture haut de gamme, néanmoins distribuée dans les moyennes et grandes surfaces à des prix compétitifs, entre 2,5 et 4 € suivant les parfums.


À découvrir donc les dernières créations. L’Originale, déclinée en plusieurs parfums dont les très... originales Tomates vertes, Gelée de Thé Earl Grey et Confit de Roses. Ou encore l’Allégée dont on retiendra ses Myrtilles Citrons verts et sa Marmelade d’Agrumes. Quant à sa gamme Bio, elle joue sur les parfums les plus classiques en toute sécurité.