Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Monaco : « Communication politique : Fantasmes et Réalité »,

Crédits:
autre

La communication politique et publique est-elle soluble dans les campagnes électorales ou change-t-elle vraiment la donne ?

En effet, à l’aube de tels enjeux électoraux et lorsque que l’on fait le constat suivant : parmi les 10 personnalités les plus appréciées des français en 2011, aucun homme (ou femme) politique n’y figure ! Alors comment expliquer ce véritable « désamour » et améliorer l’image des  ténors de la politique juste avant la campagne officielle ?  Il y a du pain sur la planche, c’est sûr ! Pour tenter d’apporter un éclairage précis sur ce sujet, les responsables de Fenêtre sur Com’ ont convié des intervenants de premiers plan.


Ainsi Benoit Thieulin. Diplômé de Sciences-Po Paris, il part en Asie en 1997 comme attaché commercial en charge des dossiers TICs à l'ambassade de France en Indonésie. Il devient après la chute de Soeharto conseiller du ministre des investissements et des entreprises publiques, pour les nouvelles technologies. De retour en France en 2000, il prend la tête du département multimédia du SIG, en charge de la coordination de la communication gouvernementale en ligne. À partir de l’année 2004, il crée un observatoire de veille sur les nouveaux médias qui révèle, pendant la campagne sur le Traité constitutionnel européen, la puissance des réseaux critiques en regard de la faiblesse des acteurs pro-européens sur la toile. Au lendemain du référendum du 29 mai 2005, cela lui vaut d'être nommé par la Commission européenne, directeur du Centre d’information sur où il est chargé de la création d’un grand portail généraliste sur les questions européennes : www.touteleurope.fr. Il prend ensuite la responsabilité de la campagne Internet de Ségolène Royal durant les présidentielles. Avec 4 associés il fonde en 2007 La Netscouade. Il participe aussi à la conception de Mediapart, le journal participatif lancé par l'ancien directeur du journal Le Monde, Edwy Plenel. Spécialisé dans les sites communautaires et participatifs, il a également travaillé sur le Grenelle de l'Environnement et de l'Insertion, sur la consultation publique entourant la réforme de France Télévision (matelepublique.fr pour le compte de la Commission Copé), et a contribué à la réalisation de la plateforme européenne de consultation en ligne, lancée dans les 27 Etats membres, par la Commission Européenne : European Citizen Consultation. Il a lancé dernièrement www.demainradiofrance.fr, plateforme de consultation sur l'avenir du service public de la radio. En 2009, Benoît Thieulin a fait partie de la mission d'étude des innovations de la campagne présidentielle américaine.


Benoit Thieulin sera accompagné dans cette entreprise par Olivier Ubeda qui commença sa carrière en 1993-1996 comme Chargé de mission auprès du Chef de cabinet de François Léotard. De 1996 à 1998 il est responsable Evénementiel de l’UDF ; de 1998 à 2002 Chargé des relations publiques Cabinet de Jean-Pierre Soisson ; de 2000 à 2002 Chargé des relations publiques et des affaires politiques Cabinet de Jean-Pierre Raffarin ; de 2002 à 2004 Responsable des Relations Publiques ; de 2005 à 2008 Directeur-adjoint de la Communication de l’UMP ; de 2008 à 2009 Délégué aux Affaires Européennes / Directeur-adjoint de la campagne nationale Européennes UMP. Actuellement Olivier Ubeda est le président de la société Ubéda & Partners, Cabinet de Conseil en Affaires publiques, Communication d'influence, Image et Evénements. 


Une rencontre qui promet d’être passionnante et équilibrée et dont le modérateur sera Olivier Biscaye, Directeur des rédactions du Groupe Nice Matin. Parmi les participants susceptibles d’apporter leur pierre à l’édifice, sont pressentis, Marc Concas Conseiller Général PS, Jérôme Viaud, Conseiller Général UMP, Rudy Salles, Député des Alpes Maritimes Nouveau Centre, Anne Sattonnet, Conseiller Général, Parti Radical…

  • la conférence est organisée par Fenêtre sur Com’ et se tiendra le jeudi 2 février à 19 heures à l’Hôtel Columbus à Monaco, entrée 15€ - parking compris -