Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Mougins : Philippe Tallois prend pour épouse... Marie-Paule Amounie.

Crédits:
autre

La formule magique, prononcée par le premier magistrat de la commune, réjouit l’assistance qui remplissait la salle des mariages.

Le maire de Mougins, Richard Galy était le premier surpris de voir sa petite salle des mariages si joliment décorée, remplie par autant d'invités venus manifester leur bienveillante affection aux deux promis. Il y avait là des membres de la communauté réunionnaise, des relations de travail pour Marie-Paule, secrétaire médicale à Cannes. Il y avait du côté du marié de nombreux journalistes du Club de la Presse Méditerranée 06 qui étaient venus saluer leur… président. Il y avait aussi des amis, des parents, les filles de Philippe : Caroline, Christine et Stéphanie (qui comptent à elles trois 6 enfants) et les deux garçons de Marie-Paule : Arnaud et Grégory. Un invité d’honneur, l’artiste Émile Tramoni, qui eut, il y a quelques années, une jeune réunionnaise comme modèle. Suivez notre regard !

Le maire, dans son préambule, étonna l’assistance et la mariée lorsqu’il prononça quelques phrases en créole de la Réunion. À cette occasion, on apprit que Richard Galy passa ses 10 premières années dans ce département français d’outre-mer. Marie-Paule quant à elle y séjourna jusqu’à l’âge de 14 ans. C’est dans cette belle île d’ailleurs que résident de nombreux membres de sa famille qu’elle quitta, comme 1600 autres enfants, profitant des mesures mises en place par Michel Debré dans les années soixante, dans la perspective de repeupler les campagnes françaises…

Ainsi, il aura fallu un drôle d'effet papillon pour que Philippe et Marie-Paule se rencontrent et… s’apprécient. Décryptage. C’est dans le cadre d’un projet d’article que notre journaliste prend rendez-vous chez un ORL cannois. C’est la secrétaire qui le reçoit. Prenant sur lui, il l’invite tout de go à dîner. La belle décline l’offre, lui indiquant néanmoins qu’elle nage tous les matins avant d’aller travailler. Une condition sine qua non pour envisager le début d’une relation. Rétrospectivement, heureusement d’ailleurs qu’elle ne lui demanda pas de l’accompagner dans sa préparation aux marathons dont elle est une habituée (Barcelone, Paris)…

La composition du buffet installé place de la mairie, en prolongement de la Brasserie Méditerranée, fit réaliser aux invités toute l’importance des us et coutumes de la Réunion dans le couple Marie-Paule/Philippe, désormais uni par les liens du mariage. Félicitations aux mariés !

Alain et Louise Dartigues