Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Un petit tour de « Piste d’Azur » avant l’été...

Catégorie Les Arts au soleil

Le Centre Régional des Arts du Cirque PACA a donné ses derniers spectacles de l’année scolaire avec des nouveaux et des anciens groupes d’élèves.

Alors que Sergio, Monsieur Loyal inoubliable du Festival International du Cirque de Monte Carlo, a pris sa retraite en avril 2011, le cirque de La Roquette-sur-Siagne se met en « Piste au Soleil ». Du 4 au 14 juin, les 10 soirées du Festival 2011 ont ravi plus de 1600 spectateurs face à ces 250 élèves mais aussi des professionnels. Patrick Fodella, Président de la Fédération Régionale des Écoles de Cirque Méditerranée a présenté, face à un public complice, la performance mêlant anciens et nouveaux exécutants. Les plus jeunes de l’école de loisirs ont pu s’exprimer « Hé changeons » le week-end du 11.

Les anciens sont venus saluer leurs collaborateurs d’autrefois pour les 20 ans de l’association, d’autres ont eu les honneurs de la piste comme le soir du 13 juin. Accueillis par l’accordéon et les chansons néo-réalistes d’Alexia, les spectateurs étaient impatients de découvrir les 8 numéros de troupes. La troupe, expression la plus commune au cirque, se décline des plus petits aux plus… vieux. Les benjamins de « la mini piste », dans un tour de corde et d’acrobatie, ont encore la minutie et le sérieux de leur âge, sous leurs oreilles de lapins. Leurs aînés de la « mini troupe » se sont mis en scène dans une histoire de fous où clown, hippie et jumelles en tutu font quelques agrès au sol en attendant, tremblant, l’arrivée de l’infirmière. Amoureux des tableaux aussi dans leur numéro, les adolescents de « la troupe » nous font voyager dans le grenier des après-midis pluvieuses pour rencontrer des poupées désarticulées. Les plus âgés, les « V.I.Pistes » ont usé de poésie et d’humour pour monter leur numéro. Les 12 jeunes ont abusé de portés et de figures en tout genre pour charmer le public. Tout cela, avant de revisiter Rabbi Jacob et sa célèbre chorégraphie en la ponctuant de sauts enjoués. Des cabrioles, l’atelier d’acrobatie à la bascule en est un spécialiste, des plus jeunes aux plus mûrs.

Les vétérans du chapiteau ont enchaîné les numéros prometteurs et semi-professionnels en solo comme en groupe. Simon, tel un véritable ramasseur de noix de coco, a donné le vertige à plus d’un, du haut de son mât chinois. Également dans les airs mais la tête dans les étoiles, Alexia, délaissant son accordéon pour le trapèze, a fait hurler et frémir les spectateurs lors de son récital aérien et virevoltant. Impressionnant en solitaire comme en groupe. « Les Courts Circuités », experts du jonglage, ont, sans doute, séduit les amateurs de Piste d’Azur. Avec un numéro entre le sketch et la prestation acrobatique et jonglée, le spectacle des 4 larrons a laissé songeurs et envieux les novices du chapiteau bleu.

Ils pourront peut-être, dès 8 ans, accéder à une certaine technicité lors des stages proposés par le cirque de La Roquette-sur-Siagne en juillet et en août. Tout cela, avant une réouverture, le 26 septembre, de l’école entièrement rénovée. Après ce tiré de rideaux estival, les nouveaux élèves viendront s’exercer dans les locaux neufs pour nous faire rêver davantage encore.

Solène Lanza