Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Tourisme : les pays du pourtour méditerranéen en tête de gondole...

Crédits:
autre

malgré l’instabilité politique d’une partie de la zone.

  • Barcelone, une des destinations préférées des Français… l'empreinte de l'architecte Gaudi y est omniprésente -

En 2010, les trente marchés méditerranéens auront reçu 12,4 millions d'arrivées touristiques internationales supplémentaires par rapport à 2009 (+ 4,4%). Elles couvrent largement les 7,2 millions d'arrivées perdues en 2009, mais ne sont pas suffisantes pour augmenter la part de marché mondiale, qui régresse de 0,7 points, à 31,2 %. Qu'elles sont les perspectives 2011 ?

Étienne Pauchant, le président-fondateur de META, Mediterranean travel association, fait le point sur la situation. Nous en livrons ici quelques extraits :

« L'année sera marquée par un Euro fort, par l'envolée attendue du prix du baril de pétrole, par des signes encourageants de reprise et le retour de l'inflation dans l'Union Européenne, mais avant tout par un formidable mouvement de liberté conduit par les peuples méditerranéens sur ses rives sud et est. Ce sont 45 millions d’arrivées sur la rive orientale et 32 autres sur la rive méridionale qui sont concernées par les révolutions arabes. Une partie de celles-ci seront délocalisées dans les marchés méditerranéens du nord ou aux Caraïbes.

La Turquie semble être à l’abri de la méfiance des Européens pour leurs voyages de vacances vers l’est et le sud méditerranéen. Le Liban et la Jordanie ainsi que l'Algérie et le Maroc seront forcément concernés, la Tunisie et l’Égypte plus encore. La Syrie et la Libye sont, à ce jour, encore dans une situation insurrectionnelle.

Toutes ces arrivées ne seront pas perdues, car les offres de la côte est et de la côte sud restent très attirantes et à un prix plus avantageux qu’au nord. La force de l’Euro et la reprise qui se dessine dans l’Eurozone rendent ces marchés encore plus attractifs. Ils forment d’ailleurs le « moteur » méditerranéen, car ils ont réalisé une progression du nombre d'arrivées supérieure à 100 % depuis 2000….»

Le président de META s’associe au nom de son association, aux nombreux appels des gouvernements concernés et des sociétés civiles, encourageant les départs en vacances cet été vers l’Égypte et la Tunisie, qui éliront démocratiquement leurs nouveaux gouvernements dans les mois à venir.