Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

À quoi sert vraiment un critique gastronomique ?

Crédits:
autre

C’est une bonne question ! Une question à laquelle tente de répondre le critique... gastronomique, Gilles Pudlowski, éditeur des guides Pudlo...

Là question ne manque pas de piquant, voire de sel, venant justement de quelqu’un qui fait profession de goûter à tous les plats et de distribuer des bons points aux élèves méritants. L’annonce de ce livre nous met l’eau à la bouche en promettant de mettre les pieds dans le plat. Le journaliste gastro cracherait-il dans la soupe ? C’est peu probable.

Le critique gastronomique est un animal étrange (c’est lui qui le dit…). Une seule bouche pour manger, un seul ventre pour ingurgiter, pardon déguster, et un certain talent d’écriture pour juger du talent des autres. Il établit des hiérarchies (c’est toujours lui qui le dit…), se pose en défenseur du consommateur et en arbitre du goût, livre ses émotions, fait partager ses craintes, ses agacements. Parfois adulé, il est le plus souvent craint, comme l’inspecteur scolaire qui visite ses objets d’étude. De lui peut dépendre de la réussite ou de l’échec d’un candidat à l’excellence et surtout, il peut au final, avoir une influence décisive sur le chiffre d’affaire… Un animal à part ? En tous les cas capable d’avaler des milliers de kilomètres chaque année et presque autant de repas, d’aller de ville en ville, de battre la campagne, de passer de grande table en table d’hôte, de bistrot en bistroquet, à la découverte du meilleur mais parfois aussi du pire… ou du moins du décevant.

Son rôle ? Guider le consommateur, d’où sa manie sans doute d’écrire des guides… découvrir la perle rare et être le premier à le faire savoir, le scoop quoi ! Mangeur de fond comme d’autres sont coureurs (de fond), manger, c’est son fond de commerce. Il nous dit tout, tout sur le… bien et bon manger.

Plus sérieusement, il fait œuvre de salut public, nous évitant les impasses et les mauvaises surprises. S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer.

A.D.

  • À quoi sert vraiment un critique gastronomique ? un ouvrage signé Gilles Pudloswki -192 pages - 12,90 € - en vente à partir du 18 mai dans toutes les librairies… étoilées.