Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : les pièces jaunes « pèzent » lourd !

Crédits:
autre

Bernadette Chirac est passée par là...

Près de 1,2 tonne d’euros récoltée dans toutes les communes de la communauté d’agglomération de Nice Côte d’Azur contre 810 kg l’année dernière ! Le compte est bon et l’ont ne pourra pas dire que les Français sont radins. Un réflexe d’altruisme qui semble être entré dans les mœurs et qui permet à la Fondation des Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France, d’améliorer la vie des enfants et des adolescents lorsqu’ils ont à séjourner dans un établissement hospitalier.

À l’occasion de la remise de cette multitude de petits morceaux de générosité une grande fête pour l’opération a été donnée samedi dernier au Forum Jacques Médecin, à Nice. Bernadette Chirac, présidente de la Fondation destinataire était là, reçue par les politiques Christian Estrosi et Éric Ciotti, accompagné par Christian Karembeu et Lorie, parrain et marraine de l’opération Pièces Jaunes.

Au programme de cet après-midi de solidarité le public a pu apprécier des spectacles animés par des artistes tels Billy, Baptiste Giabiconi, Sheryfa Luna ou le Collectif Métissé, ainsi que des groupes folkloriques, fanfares, démonstrations sportives, stands de maquillage… pour terminer par une spectaculaire pesée des pièces par la Banque de France !

Il est instructif, à l’heure où les associations caritatives sont sur le grill suite à de nombreux dérapages (on se rappelle encore de l’Arc…), de visiter les comptes publiés par la Fondation (cliquer ici). Cela est d’autant plus nécessaire qu’une campagne d’informations circula sur Internet courant 2008 et continue depuis par ce même canal. Après enquête de la Cour des Comptes, et contrairement à ce qui était affirmé, la Fondation ne dispose d’aucun véhicule, ses administrateurs ne sont en aucune façon rémunérés ni les parrains ponctuels des manifestations qu’elle organise. Quant aux frais de représentation de la présidente, ils sont anecdotiques. Ils apparaît malgré tout quelques frais, justifiés comme étant des opérations de communication. Ils se sont déroulés dans le cadre de l’opération « TGV pièces jaunes », 79 855,5 € en 2006, 29 927 € en 2007. Par ailleurs, le contrôle de la Cour des Comptes a fait apparaître que figurait parmi les fournisseurs de la Fondation une société dont le dirigeant était par ailleurs un administrateur non membre du bureau de la Fondation. Le total des facturations de cette société à la Fondation s’est ainsi élevé à 30 683,14 € en 2006 et 36 332,09 € en 2007. Cette situation aurait dû faire l’objet d’une information par la Fondation à ses commissaires aux comptes afin qu’ils le signalent dans leur rapport spécial sur les conventions réglementées, ce qui n’a pas été le cas, de 2004 à 2007.

Cela mis à part, on peut donc globalement donner un satisfecit aux… précieuses petites pièces qui font le Bien. CQFD.

A.D.