Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes et Var : mise en place d’une aide pour les salariés des « Hôtels - Cafés – Restaurants »

par les partenaires sociaux d'un des secteurs les plus dynamiques et les plus économiquement essentiels de la région.

Crédits:
autre

Suite aux pluies diluviennes qui ont touché le sud-est de la France début novembre, les partenaires sociaux des organisations syndicales et patronales du secteur HCR ont décidé de mettre en place une action de solidarité, afin de venir en aide aux salariés de la branche touchés par les inondations dans ces départements où 120 communes ont été déclarées en état de « catastrophe naturelle ». Une aide exceptionnelle de 1000 € par famille + 500 € par enfant à charge pourra être accordée dans les cas où l'entreprise aura été fermée durant au moins 10 jours suite aux dégâts causés par la tempête et dont les salariés auront été de ce fait déclarés et indemnisés dans le cadre de la procédure de chômage technique. Autre condition, que l'habitation du salarié ait été atteinte au point de l'obliger à se reloger, dans sa famille ou ailleurs.

La demande devra être accompagnée d’une lettre de l'employeur certifiant la fermeture de l'établissement et la déclaration des salariés au chômage technique ; copie de la déclaration de sinistre à l'assurance ; un relevé d’identité bancaire du salarié, et si ces documents n'ont pas été détruits par les inondations, photocopie du livret de famille (avec les enfants) ainsi que du dernier bulletin de salaire. Pour obtenir cette aide, les salariés peuvent transmettre leur demande à : Michel Guyomard, Action sociale HCR Prévoyance, 14 bis rue Daru - 75008 Paris - tél. : 01 47 66 61 12

  • HCR Prévoyance et l'action sociale - Le régime de prévoyance conventionnel étendu à l'ensemble de la branche permet aux salariés du secteur Hôtels - Cafés - Restaurants, cadres et non cadres, de bénéficier, dans les meilleures conditions et sans considération d'âge ni d'état de santé, des garanties décès, rentes d'éducation, rentes de conjoint, incapacité de travail et invalidité. La mutualisation des risques a permis en outre de mettre en place une action sociale dynamique. Les partenaires sociaux, attachés à défendre des valeurs de solidarité, ont ainsi décidé de mettre en place des aides pour répondre aux besoins spécifiques des salariés, apprentis et saisonniers du secteur : aide au passage du permis auto ou au brevet de sécurité routière ; aide à la garde d'enfants ; aide aux parents isolés ; aide en cas de difficultés passagères. Le secteur compte environ 900 000 salariés exerçant dans plus de 110 000 établissements, dont presque la moitié emploie moins de 10 personnes.