Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Mougins : « Gastronomiquement vôtre ! »,

Crédits:
textes par
images par

les Étoiles 2010 au féminin pluriel...

Le Festival de la Gastronomie mouginois a tenu ses promesses. Sous la présidence d’honneur d’Anne-Sophie Pic, en présence de Carole Bouquet, le joli petit village a été, durant 3 jours, un extraordinaire temple de la gastronomie. De l’allée Bacchus aux différents stands de produits de terroir, le public ne s’y est pas trompé et a afflué en masse, sans bousculade cependant. Les démonstrations et dégustations culinaires réalisées par la quarantaine de femmes chefs présentes et leurs homologues masculins, ont connu un franc succès, dans les sept chapiteaux disséminés dans le village. Des concours ont émaillé cette manifestation et des animations se sont succédées sans temps mort. Parmi les plus représentatives, on peut citer la soirée des chefs au Mas Candille, le samedi.

- Anne-Sophie Pic, Richard Galy, Philippe Joannès…

Même le temps était de la partie pour en assurer la réussite. Les cinq chefs étoilés qui ont assumés le repas ont rivalisé d’imagination : Bruno Oger (Notre Dame des Anges au Cannet) avec une royale au foie gras et oignons fumés, espuma à l’oseille, Stéphane Raimbault (L’Oasis à La Napoule) avec des figues en surprise de foie gras en gelée au vin de Voile, Jean-André Charial (L’Oustau de Baumanières) avec une galantine de cochon de lait aux 3 mendiants, Jacques Chibois (La Bastide Saint Antoine à Grasse) avec une glace à la truffe d’été en périgourdine sur fond mousseux d’aubergine à l’amande, coulis de cèpes et Serge Gouloumès du Mas Candille qui, en plus d’un superbe buffet, a réalisé une aiguillette de loup au caviar d’Aquitaine Sturia (partenaire des Étoiles) en écume de Champagne Laurent Perrier (autre partenaire). Les chefs et journalistes présents ont passé une superbe soirée sous le ciel… étoilé, avec la gentillesse et la disponibilité sans faille d’Anne-Sophie Pic et la beauté souriante de Carole Bouquet, qui présentait également le vin de son vignoble sicilien.

Dimanche, en fin de matinée, les Toques Brûlées, association de jeunes chefs azuréens, ont préparé un superbe apéritif avant de faire une animation pour les enfants, éblouis, devant tant de recettes gourmandes servies par des chefs tous grimés en clowns.

À déjeuner, le jeune espoir mouginois, Denis Fétisson, avec la complicité de Metro, a organisé un « pique-nique » avec charcuteries, pans bagnats au homard et desserts. L’ambiance conviviale et chaleureuse a enchanté une fois de plus les participants, chefs et partenaires.

Les restaurateurs de Mougins ont également joué le jeu à fond, en proposant des menus à prix très doux (ont-ils répercuté la baisse de la TVA ?) qui ont surpris agréablement le public. Et ils ont eu raison car leurs établissements n’ont pas désempli. On ne peut que féliciter la commune qui s’est donnée énormément de mal pour la réussite de la manifestation et dont les efforts ont été largement récompensés par une affluence record.