Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d'Azur : les «Champagnes de Vignerons » s'invitent

Crédits:
textes par
images par

plus précisément chez Keisuke Matsushima à Nice.

Ce n’est pas par hasard que les « Champagnes des Vignerons » ont choisi le Sud-Est pour présenter la diversité de leurs bulles. Notre belle région est, en effet, le 3ème marché le plus important de ventes de champagnes, avec 14,1% de la totalité des ventes et se situe en 2ème position en terme de prix de vente TTC par bouteille (18,65 €).

Créée en 2001 par le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne, la marque collective des Champagnes de Vignerons regroupe quelques 5000 viticulteurs, issus d’exploitations familiales qui perpétuent le savoir-faire champenois, de la culture de la vigne à la vinification. Certaines petites exploitations ont choisi de mettre en commun leurs récoltes au travers de sociétés qui assurent pressurage et vinification de qualité. Les « Champagnes de Vignerons » regroupent tous les grands terroirs de l’appellation : Montagne de Reims, Vallée de la Marne, Côte des Blancs et Côte des Bar pour proposer une gamme complète de cuvées, en fonction des sols, cépages et assemblages. Brut sans Année, Blanc de Blancs, Blanc de Noirs, Millésime, Cuvée Prestige et Rosé garantissent une diversité de champagnes rares et uniques, dotés de vraies personnalités. Avec 35% des ventes totales de Champagnes et 49 % en France, le collectif est aujourd’hui le 1er expéditeur de Champagne du monde. Certes, on ne peut déguster qu’un petit échantillonnage de cette immense gamme. Alors, les organisateurs ont opté pour une mariage mets et champagnes avec la divine cuisine étoilée du plus provençale des chefs japonais, Keisuke Matsushima.

- Tsumoru Takano, second de Keisuke, Sandra Cizeron et Yves Couvreur du Collectif, Jean-Pierre Rous et la sommelière de Keisuke, Julia Gosea -

Le Champagne Gaston Cheq (Brut Sans Année à 15 € 65), léger et fruité, mettait en valeur la soupe de petits pois à la menthe et la quenelle de ricotta à l’huile d’olive. Avec le carpaccio de gambas en vinaigrette de ratatouille et mesclun, le côté vineux du Champagne Gimmonet Gonet Brut Or (Blanc de Blancs, 100% Chardonnay à 15 € 50) était parfait, en arrondissant l’acidité de la vinaigrette et mettant en valeur les gambas. Sur le loup cuit au four, velouté de courgette et girolles fraîches, le choix s’était porté sur le Champagne André Chemin Brut Millésime 2004 (70% de Pinot Noir et 30% de Chardonnay à 17 € 10) dont l’acidité relevait le velouté du plat. Le Champagne Henri Goutorbe Rosé Grand Cru (70% Pinot Noir dont 15% vinifié en rouge et 30% Chardonnay à 16 € 95) accompagnait à merveille le mille feuille de bœuf à la saveur japonaise et sa tempura de légumes, ses notes cuivrée s’alliant au wasabi. Des harmonies parfaites,… ce qu’il fallait démontrer, CQFD.

  • Pour tous renseignements : www.champagnesdevignerons.com