Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d’Azur : la Caisse d’Épargne s‘engage

Crédits:
autre

à être solidaire…

Où est-il le temps où la Caisse d’Épargne était la Caisse d’Épargne ? On naissait avec, on y déposait ses premiers salaires et on y empruntait ce qu’il fallait pour être enfin, un jour, propriétaire de son deux pièces cuisine salle de bain. La Caisse d’Épargne était une banque qui ne ressemblait à aucune autre sans doute parce qu’elle était, comme aucune autre, de… proximité. Mais les temps ont changé et nivelé les différences. L’Europe est passée par là ! La Caisse a donc dû opérer sa mutation tout en cherchant malgré tout à cultiver ses différences.

Devenue une banque commerciale comme ses concurrentes, la Caisse d’Épargne Côte d’Azur veut prouver qu’elle est aussi une banque engagée et solidaire et répondre en cela à son image et à son histoire, une histoire vieille de bientôt 200 ans !

Ainsi, à l’occasion des son bilan annuel, elle se félicitait l'autre jour, d’avoir, entre 2001 à 2008, consacré près de 12 millions € en subventions pour soutenir près de 700 initiatives locales. Des initiatives destinées à lutter contre toutes les formes d’exclusion, et qui ont su créer du lien social, développer des projets innovants ou apporté assistance aux plus démunis. Autre thème privilégié, celui de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine de la Côte d’Azur : la forêt et la mer Méditerranée.

Aujourd’hui, elle veut aller plus loin en consacrant une part significative de ses bénéfices à un programme de responsabilité sociétale. D’une part par la poursuite des soutiens à des projets locaux ou régionaux. D’autre part par la mise en place d’un programme ambitieux consacré à l’inclusion financière des plus démunis avec la création de deux antennes « Crea-Sol » à Toulon (mai 2010) et à Nice (juin 2010). Crea comme création, sol comme solidaire.

Ces antennes vont doter d’outils financiers les personnes exclues des circuits bancaires classiques, et leur permettre, le cas échéant, la création d’activités, notamment en leur accordant des micros crédits. De plus, grâce à ses partenaires associatifs, la Caisse d’Épargne Côte d’Azur permettra à ces personnes d’être suivies socialement et de bénéficier de tuteurs.

Pour compléter ce dispositif inédit, auquel la Caisse va consacrer 700 000 € en 2010 et près d’1 million à partir de 2011, elle créera une antenne de l’association « Finances et Pédagogie ». Celle-ci permettra d’apporter aux populations les plus fragiles les bases de la pédagogie de l’argent : comment réaliser et suivre un budget…

Pour le côté protection de l’environnement et développement durable, la Caisse a récemment contribué au financement de l’écloserie expérimentale à l’île des Embiez dans le Var ainsi que de plusieurs aquariums sur l’île Sainte-Marguerite, à Cannes. Elle projette d’aider une entreprise d’insertion qui recycle à 100 % les bateaux de plaisance hors d’usage et une association qui a mis au point un système pour que les navires évitent les mammifères marins en Méditerranée.

Pour Jean-Claude Crequit, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne Côte d’Azur, et Pierre Mackiewicz, président, « la raison d’être d’une entreprise n’est pas de faire seulement des bénéfices, mais aussi d’en faire profiter le plus grand nombre en soutenant concrètement des initiatives locales qui créent du lien social, apportent assistance à ceux qui en ont besoin et développent des projets innovants notamment en matière de protection de l’environnement ». Tenons-nous le pour dit !

- le président Pierre Mackiewicz (à gauche), recevant les médias régionaux -