Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Vence : l’hôtel Cantemerle sort de l’hiver

Crédits:
textes par

et apporte une nouvelle touche printanière à son décor.

La trêve hivernale a permis aux propriétaires, Francine et Christian Eberhardt, de l’hôtel d’engager une opération de rénovation, aussi bien sur la partie bar et restauration que dans les chambres. Seule la piscine d’été est restée à l’égale d’elle-même, le centre vers lequel tous les regards se fixent. Quant à la piscine couverte et chauffée, large et agréable serre qui n’offre comme seule limite à la nature environnante que ces verrières, elle est complétée par un hammam accueillant.

Niché sur une colline complantée de pins et de chênes, le lieu a de quoi séduire une clientèle estivale un peu lassée des plages encombrées du bord de mer, de la promiscuité et des embouteillages. Aux abords de Vence et de Saint Paul, sous les baous ocre, c’est le moyen pays qui fait bonheur ! Une belle alternative ou un complément raisonné, c'est selon, pour des vacances intelligentes. Les chambres, surtout les duplex, sont fraîches et spacieuses et s’ouvrent sur le jardin et la piscine. On y prendra volontiers un pastis à midi ou un cocktail savant le soir.


- un duplex…

La restauration comblent les petits appétits et les plus grands. Jérôme Héraud est derrière les fourneaux. Il prend un soin particulier à la qualité des produits qu’il cuisine, du local, du frais. Chaque détail compte qui fait la différence : l’huile vient du moulin de Max Doleatto, dans le Var, près de Flayosc, le pain dont la farine biologique est moulue à l’ancienne, lentement, les charcuteries venant d’élevages raisonnés… Le tout est à l'avenant ! Bien sûr, le chef a des recettes secrètes qu’il consent pourtant à partager dans les ateliers qu’il anime régulièrement.

En entrée, on se laissera surprendre par un Ravioli de Langoustine fumé à la citronnelle, jus de Carapace Émulsionné ou un Foie Gras Grillé et Boudin noir, Croûton Doré… Les grands gourmands s’essayeront peut-être au Pigeon Fermier : Suprêmes Grillés à l’Unilatérale, Cuisse et Abattis en Pastilla Croustillante, Caviar d’Aubergines et Chutney de Dattes, à moins qu’ils ne préfèrent un Raviole de Cochon Noir de Bigorre, Consommé de Poule Corsé aux Cebettes… On trouve sur la carte des vins, du Provence de proximité, comme le Château Le Font de Broc, des Bandols (Château Vannières et Château Pibardon), et plus près encore un Bellet de Nice, celui du domaine de Toasc.

On le voit, l’Hôtel Cantemerle et son restaurant, forment une unité cohérente, gérée par une seule et même personne, Jérôme Héraud. L’homme a de l’expérience, du savoir faire (les étoiles ne lui font pas peur), de plus il est bien entouré, en cuisine par le prometteur Julien Benquet comme à l’accueil… Une mise à niveau qui ravit le maire de Vence, Régis Lebigre, venu lui-même constater les modifications.


- le Spa…