Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Bordeaux : la vie de château en Pessac Leognan…

Crédits:
textes par
images par

dans la grande tradition « Château Bardins » - « Château Haut Lagrange » - « Château Bouscaut » -

On ne se lasse pas de visiter les 1600 hectares de vignes de l’appellation (notre article d’octobre ici). Chaque voyage est une nouvelle découverte, entre les vignerons implantés depuis plusieurs générations et qui pratiquent les techniques de vinification ancestrales, et les « nouveaux venus » qui se sont investis à 200% dans leurs vignobles en les dotant d’équipements ultramodernes. Dans les 2 cas, le résultat est probant, chaque château conservant sa propre identité.

Parmi les domaines de tradition, 3 sont particulièrement remarquables.

Château Bardins. L’origine de ce petit vignoble d’une dizaine d’hectares remonte au XVIIIème siècle, où il est également fait état du ravissant moulin tout en bas de la propriété de 35 d’hectares. Située à 18 km de Bordeaux, entre Bouscaut et Cadaujac, la propriété appartient à la famille Bernardy de Sigoyer depuis 1903. C’est aujourd’hui les arrière-petits-enfants de Camille de Sigoyer qui s’occupent du domaine, et principalement Stella de Sigoyer-Puel. La jeune femme, mère de 4 enfants et mariée à un pédiatre, vit sur le domaine depuis 20 ans, dans la maison de l’exploitant mitoyenne du chai, le joli château du XIXème accueillant famille, amis et visiteurs.

Planté sur un sol graveleux avec un fond argilo-calcaire, le vignoble produit annuellement un vin cultivé à l’ancienne, issu d’une agriculture raisonné : une station de traitement des eaux du chai fonctionne depuis 2005. La production annuelle est de 450 hl de rouges (25 % de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot, 25% de Cabernet Franc et 5% de Malbec et Petit Verdot, anciens cépages de l’appellation), à partir de 11 € la bouteille et 14 hl de blancs (1/3 Sauvignon, 1/3 Sémillon et 1/3 Muscadelle), à 11,50 € la bouteille. La qualité des vins est particulièrement régulière, les vignes ayant en moyenne 27 ans d’âge. En plus de son activité viticole, Stella de Sigoyer-Puel exploite la belle allée de cerisiers qui mène à la propriété : après la cueillette, elle met les fruits à macérer dans du marc et les amène quelques mois plus tard à un maître chocolatier qui les transforme en sublimes « guinettes ». Visites et dégustations sur rendez-vous.


- Château Bardin -

  • Château Bardins – 124 avenue de Toulouse RN113 – 33140 – Cadaujac – Tel : 05 56 30 78 01

Château Haut Lagrange. La famille Boutemy est installée en Pessac Léognan depuis la dernière guerre. Lillois, les grands-parents de Francis Boutemy, négociant en vins, ont acquis le château Larrivet Haut-Brion voisin, où le petit garçon venait passer ses vacances. Devenu adulte, Francis Boutemy a toujours travaillé dans les vignobles bordelais, même après la vente du domaine par ses parents. En 1989, il rachète le Château Haut-Lagrange, situé au cœur des Graves, à 15 km. de Bordeaux.

Sur son petit domaine de 9 hectares (8 pour les rouges, 1 pour le blanc) il travaille « à l’ancienne », respectant sol et vigne, élevant ses vins rouges en cuves ciments, et ne passe que 30% de la production en barriques, car, dit-il, le bois intervient toujours au détriment du fruit. Homme de terroir, lors de dégustations, il a coutume de dire qu’il ne faut pas disséquer les saveurs du vin, car le déguster est un acte sensuel. Si la boisson apporte du plaisir, c’est que le vin est réussi…

Les cépages respectent aussi la pure tradition des Graves : 45 % de Merlot et 55 % de Cabernet-Sauvignon pour les rouges (à partir de 9,50 € la bouteille 2007) ; 50% Sauvignon et 50 % Sémillon pour les blancs (13,50 € la bouteille). Francis Boutemy est aussi passionné que passionnant, et très impliqué dans la défense des vins de Bordeaux : Commandeur du Bontemps du Médoc et des Graves, Sauternes et Barsac, correspondant de l’Académie du Vin de Bordeaux, il préside l’association « Assemblage en Bordeaux » qui regroupe 36 viticulteurs de 28 appellations.

- Château Haut-Lagrange -

  • Château Haut-Lagrange – 31 Route de Loustalade – 33850 – Léognan – Tel : 05 56 64 09 93

Château Bouscaut. Le vignoble de 47 hectares, dont 7 en blanc et 35 Cru Classé de Graves, appartient à la grande famille Lurton depuis 30 ans. Lucien Lurton en a confié la responsabilité à sa fille Sophie, qui a passé sa vie dans les vignobles familiaux. Avec son béarnais de mari, Président du Syndicat de Pessac-Leognan, ingénieur Agricole, passionné par la viticulture, Laurent Cogombles, ils cultivent le vignoble dans le plus grand respect de la tradition du terroir. Seuls les produits naturels sont utilisés et le travail du sol primordial. Ils œuvrent pour une adéquation parfaite entre le terroir et les cépages pour obtenir un vin révélateur de l’appellation. Le blanc Cru Classé de Graves est issu de 65% de Sémillon et 35% de Sauvignon ( à partir de 30 €), le rouge Cru Classé de Graves se compose de 48% de Merlot, 47% de Cabernet-Sauvignon et 5% de Malbec (à partir de 22 €). Le ravissant château qui trône au milieu du vignoble est encore destiné aux réceptions, le jeune couple envisageant de s’y installer quand leurs enfants seront plus grands.

Pour Laurent Cogombles, face à la mondialisation, il est nécessaire de s’ancrer dans les terroirs nobles, ne pas hésiter à abandonner ceux qui, quelque soit les procédés de vinification, ne donneront jamais un vin digne de Pessac-Leognan. Autre objectif pour faire vivre la région, s’ouvrir de plus en plus à l’œnotourisme, créer des caveaux de dégustations, des visites dans les vignobles. Le message a d’ailleurs été entendu car de plus en plus de vignobles se sont équipés pour accueillir une clientèle d’amateurs de vin, de plus en plus éclairée.


- Château Bouscaut -

  • Château Bouscaut – 1477 avenue de Toulouse – 33140 – Cadaujac – Tel : 05 57 83 12 22