Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

« Les hommes des bois »... planchent sur l’avenir

Crédits:
autre

et se félicitent que 2011 ait été décrétée Année de la Forêt... Pointent aussi des inquiétudes et des mécontentements vis-à-vis de l’Office national de la forêt.

Plus de 600 personnels de l’ONF membres de plusieurs syndicats (CGT Forêt, SNAF UNSA Forêt, SNUPFEN Solidaires), s’étaient réunis en assemblée générale en forêt domaniale d’Arc-Chateauvillain, lieu du futur Parc National Forestier de Plaine. Après deux ans de lutte contre les réformes imposées à l’ONF, ils ont débattus dans une ambiance digne et conviviale malgré l’importance des sujets.

 

Plusieurs motions ont été votées à une large majorité. Elles traduisent toutes un certain malaise institutionnel qui règne depuis 10 ans à l’ONF. La gestion des ressources humaines, y compris le management par objectifs, sont ainsi sévèrement dénoncés. Autre constat, la difficulté de plus en plus grande d’assumer pleinement les missions par manque de personnel et de moyen.

À travers ces motions, les responsables syndicaux mettent l’accent sur l’obsession de la direction de l’ONF d’une systématique augmentation de la production du bois, négligeant d’autres missions plus généralistes, jugées par les « hommes des bois », tout aussi essentielles… Ils demandent au nouveau directeur général, Pascal Viné, de s’engager auprès des personnels et de réaffirmer notamment que les fonctions régaliennes, les missions de service public, de protection de la nature… restent une priorité, qu'elles ne doivent pas être reléguées au rang de missions de seconde zone ; que ces missions ne pâtissent pas de la politique économique et commerciale de l'établissement mise en place par les contrats d'objectifs.

Enfin, tout en se félicitant que 2011 est été décrétée année internationale de la forêt, ils rappellent que 2011 sera aussi l’année de la négociation du futur contrat de plan État/ONF. La logique voudrait que les personnels et leurs organisations syndicales, soient pleinement associés à son élaboration et ce, dès le commencement…