Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Sophia-Antipolis : un chercheur en Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication récompensé

Crédits:
autre

par la Médaille Blondel.

Principal prix décerné par la Société de l'Électricité, de l'Électronique et des Technologies de l'Information et de la Communication, la SEE, la Médaille Blondel récompense un chercheur de moins de 45 ans, auteur de travaux ou de réalisations exceptionnelles contribuant aux progrès des Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication. Ce prix a récompensé des lauréats prestigieux depuis sa création en 1942. Le grand physicien Louis Néel a par exemple reçu la médaille en 1948, soit 22 ans avant qu'il ne reçoive le Prix Nobel.

 

Cette année, c’est Jean-Luc Dugelay qui recevra cette médaille lors d'une cérémonie organisée par la SEE à Paris. Il succède à Adrian Ionescu, du laboratoire Nanolab de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Depuis 1993, il a rejoint l’école d’ingénieurs de Sophia-Antipolis, Eurecom, avec le statut d’enseignant-chercheur, spécialiste des questions de biométrie.

Ses résultats majeurs résident dans le domaine du traitement d’image. Il a orienté ses axes de recherche dans plusieurs domaines innovants où il fait figure de précurseur : le tatouage d’images et la stéganographie, l’analyse de visage, appliquée à la création d’avatars puis à la biométrie, la combinaison de la biométrie et de la vidéo-surveillance, et plus récemment l’imagerie criminalistique au service de la sécurité des personnes. Les résultats de ses recherches ont déjà fait l’objet de transferts vers l’industrie ; il est détenteur de plusieurs brevets.