Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Pitacou : dans la panoplie du parfait cuisinier,

Crédits:
textes par

l’empreinte concentré de produits méditerranéens...

Le Pitacou, qu’es aquò ? Ce pourrait être le nom d’un restaurant, celui d’un animal de la faune brésilienne, ou même une marque de vêtements tendance… Et bien non, c’est le dénominateur commun d’une gamme de produits culinaires, inventé – le nom, le concept et la diffusion – par Brigitte Autier et Liliane Tiberi.

Alors qu’elle était encore derrière les fourneaux de l'entreprise familiale, L’Estocaficada, dans le vieux Nice, Brigitte Autier avait commencé à mettre au point un condiment alimentaire à base de citron de Menton qu’elle utilisait pour ses réductions et déglaçages. Puis, affinant le produit, elle en découvrit d’autres utilisations particulièrement utiles en cuisine, l’assaisonnement des salades, légumes, poissons, ainsi que pour aromatiser pâtisseries et pains. Du citron, elle passa bientôt à la mandarine du Comté de Nice, au kumquat de Corse, à la tomate de Provence…

Le conditionnement en petits pots de ces pâtes condimentaires peut prêter à confusion. On pense d’abord qu’il s’agit de confitures et, vu leurs prix, des confitures de luxe. Rien à voir pourtant puisqu’il s’agit de produits très concentrés. Ici, une petite cuillère, là une pointe de couteau suffiront pour donner du goût à une tarte, réussir une émulsion, une sauce… Les chefs ne s’y sont pas trompés qui ont développé le réflexe Pitacou. Joël Garault, du Vistamar et Serge Gouloumès du Mas Candille, furent parmi les premiers à l’adopter. Autres arguments imparables, la facilité d'utilisation, la qualité gustative due en grande partie aux produits de base issus de l’agriculture raisonnée et au sérieux du process validé par le Centre technique de la conservation des produits agricoles et le Centre régional pour l’innovation et le transfert de technologie.



Pour notre part, nous découvrîmes les quatre Pitacous ainsi qu’une déclinaison de vinaigres aigre-doux de fruits frais commercialisés sous l’étiquette Tante Fine, en septembre, pour les 10 ans du magazine « Terre de Provence Alpes Méditerranée » dans les jardins du Grand Hôtel, à Cannes. Depuis, les Pitacous sont encore montés en puissance. Au dernier Salon agro-alimentaire du SIAL, ils ont été d’ailleurs sélectionnés parmi les « produits rares, exceptionnels, originaux, d’excellence » et décrochèrent un Trophée Innovation. De passage, Christian Estrosi, ministre-maire, fut heureux de féliciter les artisanes de ce succès qui rejaillit sur sa ville de Nice.

Qu'on se le dise, il n'est pas nécessaire d'être un grand chef pour essayer et adopter les quatre Pitacous. Il suffit de vouloir mettre du soleil dans sa cuisine !

  • Terroir Avenir – 32, avenue des Diables Bleus – 06300 Nice – terroir.avenir@wanadoo.fr – Tél : 04 93 53 91 63
  • sur la photo ci-dessus, on reconnait : Éric Maio, Auberge des Fontaines d’Aragon*, Serge Gouloumès, Mas Candille*, supporters affichés des produits de Brigitte Autier et Liliane Tiberi -