Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Tourisme : préparons notre voyage

Crédits:
textes par

et laissons-nous… guider en numérique.

Vive les vacances, adieu les pénitences, les cahiers au feu et les maîtres au milieu ! Les touristes new age ou accro à Internet voudront peut-être ajouter « les guides au feu ». Ils sont beaux, sur leur papier classé, enluminés de multiples photos qui nous font rêver, de photos un peu en trompe l’œil où les fils électriques disgracieux sont systématiquement gommés et où tout est tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil…

Les guides de voyage comme ceux édités par la marque québécoise Ulysse sont de toute beauté et méritent qu’on les garde dans sa bibliothèque. Et, mieux vaut qu’ils ne soient pas écornés, déchirés par l’usage qu’on peut en faire lorsqu’on les transporte avec soit sur les lieux à visiter. L’éditeur a bien compris la problématique et est sûrement un des tout premiers sur le marché à proposer à ses clients la possibilité d’acheter le guide en ligne !

Plus besoin de courir avant le départ pour aller acheter son guide, il est maintenant possible de se le procurer en quelques secondes, de partout dans le monde, quitte à en acheter plus tard la version papier… classé. Déjà prés d’une centaine de titres allant du guide de Montréal à celui du Costa Rica, en passant par ceux de Cuba ou de l'Ouest canadien, sont désormais accessibles via le site Internet des guides Ulysse, en fichiers de type PDF. Ils coûtent évidement moins chers, environ 75% du prix du livre papier.

Certains chapitres de ces guides sont aussi disponibles en version numérique. C'est le cas des guides Ulysse Nouvelle-Angleterre et Le Québec. Cette possibilité peut s'avérer très utile pour des voyageurs ne séjournant que dans une partie bien précise du pays ou de la région visiter. Ils pourront consulter à loisir sur leur PC, d’aller directement sur le chapitre désiré et de n’en imprimer que l’essentiel, par exemple le chapitre hébergement ou restaurants…

Voilà qui risque de transformer les habitudes des voyageurs et peut-être de contribuer à économiser du papier et des forêts…