Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Monaco : une artiste passe de l’ombre à la lumière

Crédits:
autre

et révèle son âme…


- Transcendance, bronze -

D’origine polonaise, Katarina V, commence à prendre ses marques et ose. Après avoir présenté en juin dernier ses œuvres, d’abord à Rome, au Boscolo–Exedra, elle vient d’exposer 15 sculptures au Yachting Club de Monaco. Sculptures que l’on peut continuer à voir jusqu’au 30 août dans son atelier-terrasse.

Pour Karol Badyna, professeur de l'Académie des Beaux Arts de Cracovie, les nus de Katarina V sont remplis d'érotisme. Ils parlent d’Amour mais aussi d’épreuves dans lesquelles les corps des femmes et des hommes perdent leur identité. Sur leurs têtes grandissent des formes organiques ressemblant à des racines. Des racines qui vont jusqu'à prendre possession du corps. Selon cette spécialiste, l’artiste évoque ses épreuves amoureuses d’une façon qui est propre aux femmes.

« L'érotisme dévoilé par les femmes, notamment par Katarina, est fortement enrichi par des émotions psychologiquement fortes. Des émotions conscientes et inconscientes qui voilent l'érotisme d'un effroi diffus ; ces épreuves érotiques cherchent à analyser les coins cachés de notre subconscient », développe-t-elle. Un acte créateur qui fait office d’auto-spychanalyse… pour l’artiste et qui ne risquent pas de laisser le spectateur indifférent.

  • Katarina V montre actuellement ses œuvres, sur rendez-vous, dans son atelier de Monaco – tel. + 33 699 720 612 ; une exposition suivra, du 1er au 30 septembre, à Milan, puis du 22 octobre au 6 novembre à Monaco, à l’Auditorium Rainier III.