Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d’Azur : le ministre du Tourisme travaille

Crédits:
textes par

sur les lieux de… vacances. Chacun son job !


- le MIPIM 2009, une mane pour la ville des congrès ou comment passer du virtuel au réel…

Hervé Novelli avait donné le 16 juillet le coup d’envoi de sa tournée d’été sur les lieux de vacances des Français. En commençant par Paris, puis direction les Pays de la Loire-Loire-Atlantique, le Parc Astérix, Marseille ; retour en Ile-de-France, puis l’Auvergne-Clermont-Ferrand et la Corse-Borgo pour clôturer le mois.

Son passage sur la Côte d’Azur n’était pas inscrit au programme mais, quelqu’un dans son staff a dû rectifier le tir… Première région touristique de France, elle mérite bien quelques égards. Il est vrai que le ministre est un homme très occupé qui dirige un ministère à rallonges. Outre le Tourisme, il est aussi chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises et des Services et de la Consommation. Il sera donc là le 3 août prochain, d’abord à Cannes où il visitera le Carlton Intercontinental avant d’officialiser la liste des nouveaux hôtels 5 étoiles de la Côte d’Azur. Il devrait en profiter, sur la base de la livraison du mois de juillet du baromètre mensuel TNS Sofres-Atout France, dresser un premier bilan de la saison touristique et des perspectives pour les mois à venir.

Pour repartir sur les chapeaux de roues en direction de Menton. Si la circulation n’est pas trop dense et avec l’aide précieuse des motards de la République (à moins qu’il ne prenne un hélicoptère)… il fera une visite de la « Serre de la Madone » et de son magnifique jardin.

Le mois d’août se poursuivra vers les Plages du Nord Pas-de-Calais, de la Bretagne et de Basse Normandie, des Deux Sèvres-Moncoutant, du Centre-Châteaux de la Loire, pour se terminer début septembre par un déplacement aux Antilles. Ensuite, il pourra peut-être prendre lui aussi quelques jours de… vacances.

Plus sérieusement, les déplacements d’Hervé Novelli ne sont pas des voyages d’agrément. Le ministre est là pour porter la bonne parole du gouvernement Fillon, soutenir l’action du président de la République et surtout, écouter estivants et professionnels et entendre le malaise de certains hôteliers et restaurateurs. Car, à notre connaissance, les chiffres sont loin d’être bons et ne seront pas gommés par les quelques longs week-ends où tout le monde fait le plein.

À l’occasion de ses déplacements, le ministre s’est engagé à vérifier la qualité de l’accueil des touristes et les règles en matière de sécurité des vacanciers. Ainsi, dans le cadre de l’opération « Vacances confiance » qui mobilise près de 10 000 agents des services de l’Etat, il veillera à ce qu’aucune pratique déloyale, abus ou infraction, en particulier sur les prix, ne soit commise à l’égard des estivants.

Bien sûr, il sera question de la mise en œuvre du contrat d’avenir qui regroupe les engagements de la profession en termes de baisse des prix, d’amélioration des conditions de travail et d’investissement, en échange de la baisse de la TVA à 5,5% au 1er juillet 2009. Hervé Novelli présentera aussi les principales mesures de la loi sur la modernisation et le développement des services touristiques. Cette loi, votée le 7 juillet dernier, vise à les aider à renforcer leur attractivité, pour les touristes français et internationaux.

À chacune de ses rencontres, le ministre fait de la pédagogie et ne manque jamais de rappeler le caractère stratégique du tourisme en France. Avec près de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination mondiale. Le secteur du tourisme représente plus de 6% du PIB. CQFD !

  • Les premiers ***** de la Côte étaient déjà connus. Il s’agit du "Mas de Pierre" à Saint Paul de Vence, du "Cap Estel" à Eze, du "Royal Riviera" à Saint-Jean-Cap-Ferrat, du "Grand Hôtel du Cap Ferrat" à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Une courte liste à laquelle devraient s’ajouter d’ici peu d’autres noms de palaces azuréens… Ainsi devraient se retrouver dans la liste des promus : l’Hôtel Impérial Garoupe à Antibes, le Carlton InterContinental à Cannes, l’Hôtel La Bastide Saint-Antoine à Grasse et le Negresco à Nice.