Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Grasse : 58 000 roses, entre tradition et modernité…

Crédits:
textes par

entre le plaisir de la vue et celui de l’odorat…


- Jean-Pierre Leleux et ses hôtes, en marche vers l'expo…

Il y avait foule dans les jardins de la Villa Fragonard et dans les salons d’expositions et sur le Cours Honoré Cresp. Il y avait foule pour l’inauguration de la 39ème édition d’ « Exporose ». Le sénateur-maire Jean-Pierre Leleux en tête, toutes les autorités de la capitale du parfum étaient là, accompagnées par celles de ses voisins du Pôle Azur Provence, par les nombreux partenaires privés et institutionnels. Le public aussi était impatient de visiter l’exposition et de faire connaissance avec les nouvelles variétés.

Le mois de mai est depuis longtemps, à Grasse, dédié à la rose Centifolia. Durant quatre jours, la ville leur rend hommage et multiplie les initiatives. Depuis 39 ans, cette manifestation regroupe les professionnels de la rose, créateurs, diffuseurs, producteurs et organismes horticoles. Comme chaque printemps, la ville se pare de roses de toutes sortes et les senteurs délicates ou entêtantes participent à l’ambiance. Atmosphère, atmosphère !

Coupée, en rosier, en bouton, en bouquet, sur tige… rouge grenat, presque noire, blanche ou tout simplement… rose, la rose se décline par dizaines de milliers pour le bonheur de ses adulateurs. Elle envahit pendant ces quatre jours, le plus pacifiquement possible, la Villa-Musée Fragonard bien sûr, le Palais des Congrès évidement, le Cours Honoré Cresp, le Musée de la Marine, la Cathédrale et le Musée International de la… Parfumerie.

Tout autour de nombreuses animations culturelles sont organisées : expositions, concerts, table ronde…Un concours est organisé destiné à récompenser et surtout encourager le travail des professionnels de la rose. Des concerts ajouteront une touche de légèreté à toute l’opération avec des échantillons de la musique Afro Jazz ou indienne, tandis que le classique aura une place de choix avec des exemplaires de l’art lyrique et vocal le plus souvent décliné par le conservatoire de Musique de Grasse. Les sculptures d’Anca-Sonia et de ses élèves, exposées au Palais des Congrès, ne feront pas cavaliers seuls. Elles seront magnifiées par des compositions savantes réalisées par les fleuristes d’Exporose.

À feuilleter le programme, on a la conviction que toutes les forces vives de la ville ont donné le meilleur d'elles-mêmes pour que cette année encore la fête de la rose soit une réussite qui laisse aux visiteurs un souvenir enchanteur et parfumé…