Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Paris : Lancement officiel du « Club de la Table Française ».

Crédits:
autre

Le rosé comme premier combat.

- autour d’Alain Suguenot, Gérard Miquel et Catherine Dumas, présidents de la table française (au centre de la photo), une soixantaine de parlementaires…

Catherine Dumas, Sénatrice de Paris, Gérard Miquel, Sénateur du Lot, et Alain Suguenot Député de Côte d’Or ont lancé, mardi dernier dans la brasserie Lipp, le Club de la table française en présence d’une soixantaine de parlementaires.

Les trois Présidents ont fait part de leurs ambitions pour le Club et présenté les résultats du questionnaire, envoyé à leurs collègues députés et sénateurs. Il apparaît que pour 87 % des parlementaires interrogés, « table » est synonyme de convivialité, 78 % d’entre eux plébiscitent la diversité et la qualité de nos produits. À la question : Estimez-vous les spécificités alimentaires françaises mises à mal par la mondialisation, 14 % répondent Oui, vraiment, alors que 39 % répondent Non, pas vraiment et que pour 45 % , c’est Oui, plutôt

Le Club a pour objectif de porter et défendre ce qui participe de près à l’identité française : la cuisine, le vin et les arts de la table… Ses membres veulent mettre en avant ce pan de notre patrimoine, de valoriser ce secteur clé de l’activité de notre pays. Pour répondre à des enjeux culturels, économiques et sociaux éducatifs, le Club mobilisera l’ensemble des acteurs politiques, publics et privés et créera une dynamique de dialogue et d’échange entre les pouvoirs publics et les univers de l’agriculture, l’agroalimentaire, la restauration, les arts de la table, l’accueil et le tourisme…

Le rosé comme premier combat. Comme une évidence, les membres s’opposent au projet de directive européenne visant à mélanger du vin rouge et du vin blanc pour obtenir du vin rosé. Plus de 200 parlementaires ont signé une pétition en ce sens. À l’occasion d’une grande dégustation de rosés français, ils ont souligné l’aberration de cette proposition et demandé au gouvernement français d’étudier toutes les solutions permettant de faire évoluer le projet européen.

  • Membres fondateurs : Le CIFOG, Maison de la France, Le Club des amis du cochon, Eurotoques, la Délégation Interministérielle aux Industries Agroalimentaires et à l'Agro-industrie –