Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Grasse : à la découverte de parfums disparus…

Crédits:
autre

Séances olfactives au Musée International de la Parfumerie.


- Eau de Cologne de Napoléon © MIP Grasse -

L’Osmothèque, conservatoire international des parfums situé à Versailles, est devenu un partenaire privilégié du MIP. Cette institution, véritable Maison des Parfums, a pour vocation de non seulement de recenser et rassembler les parfums existants ou à venir, mais aussi de retrouver la trace des grands classiques disparus et de les faire renaître.

Quelques 1 400 parfums dont plus de 300 disparus des circuits commerciaux sont déjà regroupés et stockés dans un local aménagé (absence de lumière diurne, température constante à 12°C, conservation sous gaz neutre). Ainsi en a-t-il été des fameux parfums de Paul Poiret, premier grand couturier à avoir créé dès 1910 ses propres parfums sous la marque « Les Parfums de Rosine », Arlequinade, Pierrot, Le Balcon, Nuit de Chine, Habera…

C’est dans cette optique là que le Musée international de la parfumerie de Grasse proposera le samedi 12 décembre à 14h30, des séances olfactives gratuites précédées d’une visite guidée dans le musée. Animées par Laurent Pouppeville, ces séances permettront de mettre en lumière le travail considérable de l’Osmothèque et de redécouvrir les parfums disparus comme l’Eau de Cologne de Napoléon 1er à Sainte-Hélène, Quelques fleurs d’Houbigant (1912), Le Vinaigre des 4 Voleurs (1800)… En 2010, ces rendez-vous auront lieu deux fois par mois les samedis : prochains rendez-vous les 9 et 23 janvier.

  • Musée international de la parfumerie, 2 bd du jeu de ballon, 06130 Grasse, tel 04 97 05 58 00 -