Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Rugby : un All Black à Marseille,

Crédits:
autre

un atout de poids…

- remise de maillot faite par Zinedine Zidane -

La venue de Jonah Lomu peut être considérée comme une bonne nouvelle pour le club phocéen à la recherche de résultats et de sponsors, l’un allant avec l’autre. Le rugby en effet prend le chemin du football. Sans en arriver à ses excès en matière de salaire, le rugby à la papa est mort. L’amateurisme est battue en brèche et le temps où Walter Spanghero passait plus de temps dans sa ferme à labourer ses champs que sur le terrain à l’entraînement, est révolu… Quant au bénévolat, il est devenu pratiquement inexistant. Place au partenariat, au mécénat, à la sponsorisation. Si tout marche bien, c’est gagnant gagnant. Les joueurs qui souvent risquent leur intégrité physique, sont payés et peuvent passer plus de temps à s’entraîner et à soulever des poids…

L’entreprise informatique aixoise, Bee Ware, spécialisé dans les solutions sécurité Web, s’est ainsi engagée dans cette voie. Son partenariat a rendu possible la présence dans l’hexagone de cette légende néo-zélandaise du rugby, Jonah Lomu. Ce dernier qui avait connu une carrière fulgurante, revient aux affaires après une interruption de quatre ans pour cause de maladie. S’il n’est plus vraiment le même et ne peut prétendre, après une greffe de rein, aux performances passées, il est d’une aide précieuse pour l’équipe phocéenne et un baume pour les supporters et les élèves de l’école de rugby.