Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Pessac Leognan : les domaines viticoles environnants,

Crédits:
textes par
images par

visites guidées…

En Pessac Léognan, la plupart des domaines ont une histoire et sont en eux-mêmes des références. Proches les uns des autres, ils ont tous déjà une boutique pour se procurer et déguster leurs vins. Certains jouent la carte des réceptions, mais tous ces vignerons se consacrent à 100 % à leur passion, sans compter ni leur temps ni leurs efforts. Chaleureux et hospitaliers, ils se font toujours un plaisir, lors de dégustations, de faire partager leur amour de la vigne et du vin. Tournée des grands ducs :

  • Château Smith Haut Lafitte, Grand Cru Classé de Graves -

En quittant les Sources de Caudalie il suffit de traverser la route et, à travers le vignoble, on arrive au Château, dominé par sa tour moyenâgeuse. Son histoire remonte au XIVème siècle, avant de prendre son essor au XVIIIème, quand un Écossais, George Smith en fit l’acquisition. Il y construisit une superbe chartreuse et exporta sa production de barriques en Angleterre. Le domaine appartint ensuite au Maire de Bordeaux en 1842, avant de tomber dans l’escarcelle de la Maison Louis Eschenauer, négociant, qui, en 1958, construisit le magnifique chai souterrain qui permet d’élever’ plus de 1 000 barriques. Le temps passe, le domaine somnole jusqu’à ce que Daniel et Florence Cathiard en tombent amoureux. Rien ne prédestinait ces grenoblois, sportifs de haut niveau (ils faisaient partie de l’équipe de France de ski dans les années 1965) à se lancer dans la viticulture. Homme d’affaire surdoué, Daniel Cathiard est à la tête d’une entreprise de distribution (Go Sport) qui compte 9 000 personnes quand, en 1990, il décide de vendre pour se consacrer à la résurrection de ce Cru Classé de Graves. Sur les 68 hectares d’un seul tenant, la production est de 120 000 bouteilles de rouge, 36 000 de blancs pour le 1er vin et 90 000 pour le second « Les Hauts de Smith ». Secondé depuis 15 ans par Fabien Teitgen, ingénieur agronome, Daniel Cathiard est l’un des seuls vignerons à posséder sa propre tonnellerie, ce qui lui permet une sélection très précise des chênes achetés.

Le Château Smith Haut Lafitte rouge (60% Cabernet Sauvignon, 34% Merlot, 5% Cabernet Franc et 1% Petit Verdot) possède un nez éblouissant, aromatique et fumé, avec des arômes de pamplemousse et un fond de minéralité (46 €). Le Château Smith Haut Lafitte blanc (90% Sauvignon Blanc, 5% Sauvignon Gris, 5% Sémillon), suave et fondant, avec des nuances de citron et de truffe, évolue vers les fruits blancs légèrement réglissés (65€).

- Château Smith Haut Lafitte – 33650 – Martillac – Tel : 05 57 83 11 22

  • Château Larrivet Haut-Brion -

Son vignoble est mitoyen du précédent, son histoire par contre, plus récente, remonte à 1840, quand le domaine s’appelle Au Burtat. Racheté par la Marquise de Canolle, surnommé « Château Canolle », il se positionne alors comme l’un des premiers crus de Léognan sous le nom de La Rivette. En 1868, nouveau changement de propriétaire qui le nomme Brion Larrivet avant d’être repris par un négociant, Ernest Laurent, en 1874, qui le baptise Haut-Brion Larrivet. Quand, plus d’un siècle plus tard, Jean Gervoson, PDG du groupe Andros, le rachète pour que son fils Philippe en assure la conduite. En 1987, le domaine ayant été démantelé, la reconstitution du vignoble est leur priorité. Grâce au talent conjugué de l’œnologue Michel Rolland, de Christine Gervoson qui s’occupe de la communication, au début des années 2 000, le domaine renaît de ses cendres, avec un vignoble de 60 hectares (70 aujourd’hui) et le rachat du château et de sa forêt, où vivent Philippe et Christine Gervoson. Depuis 2 ans, Bruno Lemoine, fort de son expérience dans différents vignobles bordelais, a pris la direction du domaine pour en faire une propriété d‘exception, en travaillant les spécificités des vins pour confirmer leur identité. Dernière arrivée dans l’équipe, Emilie Gervoson qui a pris en main la communication du Château. Un second vin, les Demoiselles du Château Haut-Brion Larrivet complète la gamme des grands vins du Château (150 000 bouteilles en rouge et 35 000 en blanc).

Le Château Larrivet Haut-Brion rouge (70% de Merlot et 30 % de Cabernet Sauvignon) a une robe rubis, un nez fruité, des notes de cassis, de cuir, fumées, des tanins délicats et une belle longueur , se marie particulièrement bien avec viandes rouges et gibiers (27 €). Le Château Larrivet Haut-Brion blanc (55% de Sauvignon, 45% de Sémillon) a un robe or plus ou moins foncé selon les millésimes, un nez de senteurs végétales et florales avec une acidité peu marquée et une belle longueur en bouche, convient aux cuisines exotiques et aux volailles (35 €).

- Château Larrivet Haut-Brion – 84 avenue de Cadaujac – 33850 – Léognan – Tel : 05 56 64 75 51

- E.Gervoson et B.Lemoine -

  • Château de Fieuzal, Grand Cru Classé de Graves -

Dès son origine au XVIème siècle, le vignoble appartient aux laboureurs Jean et François Fieuzal. A la fin du XIXème siècle, il est scindé en 2 propriétés séparées par une route, Château de Fieuzal et Château Haut Gardère. Reconstitué en 1995, le domaine appartient à Brenda et Lochlann Quinn, irlandais passionnés de vin, depuis 2001. Depuis 2 ans, Stephen Carrier, fougueux et passionné par la vinification, fait souffler un vent de modernisme sur le Château, toute en veillant scrupuleusement au maintien des traditions qui ont déjà fait la renommée de ce Grand Cru Classé. Ici, pas du tout d’événementiel, « on est vigneron, pas aubergiste », mais une finalité : faire du bon vin. Pour affiner encore ses vins, il a décidé de faire chai commun, les 2 propriétés ayant encore chacune le leur. Sur les 75 hectares du Chäteau Fieuzal, 10 sont consacrés au blanc. En rouge, Château de Fieuzal produit 120 000 bouteilles y compris avec son 2ème vin « L’Abeille » et Château Haut Gardère 36 000. En blanc, le Château commercialise 48 000 bouteilles et l’ « Abeille » 24 000, pas de Haut Gardère.

Le Château de Fieuzal rouge (65% Cabernet Sauvignon, 25% Merlot, 6% Cabernet Franc et 4% Petit Verdot) a une robe rouge vif, à reflets pourpres, le nez développe des arômes de cassis, épicés et grillés et la bouche est grasse avec une belle assise tannique. Il est conseillé sur les viandes rouges et les gibiers (22,65 €). Les blancs (70% de Sauvignon Blanc, 30% de sémillon), ont une robe aux reflets d’or, le nez est dominé par des notes de tabac blond, pêche et poire.Ils s’allient bien aux volailles et poissons (38€).

- Château de Fieuzal – 124 avenue de Mont-de-Marsan – 33850 – Léognan – Tel : 05 56 64 18 88



- le chai de Château Flieuzal -

Château Le Sartre -

Racheté en 1980 par Antony Perrin, propriétaire du Château Carbonnieux, le domaine se situe juste à côté du précédent. Il appartient aujourd’hui à sa fille, Marie José Leriche, qui le gère avec son mari, René, brillant ingénieur. Ils ont engagé comme chef d’exploitation David Château, un nom prédestiné, diplômé d’œnologie, qui considère que la vinification est l’interprétation d’un vignoble par son vigneron. Celui-ci doit nécessairement rester fidèle aux caractéristiques de l’appellation, tout en lui apportant une personnalité originale. Sur les 36 hectares, 10 sont plantés de Sauvignon Blanc et de Sémillon, alors que les 26 restants, consacrés aux rouges, sont partagés entre Cabernet Sauvignon et Merlot, avec 1 hectare de Cabernet Franc, et une production de 72 000 bouteilles de rouge et 48 000 de blanc. Marie-José et René Leriche vivent dans un ravissant petit château, Bois-Martin, dont le vignoble donne 48 000 bouteilles de rouge et 12 000 de blanc, également vinifiés par David Château.

Le Château Le Sartre rouge (Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot) a une robe grenat, un nez de fruits rouges mûrs, avec des notes de pivoine. Son attaque en bouche est souple, fine et soyeuse aux arômes de fruits noirs avec une finale chocolatée (14,60 €). Le Château Le Sartre blanc (Sauvignon Blanc et Sémillon) possède une robe dorée aux reflets verts, un nez de fleurs et de pêches blanches, des arômes d’agrumes et fleurs blanches et une belle longueur en bouche (14,30 €).

- Château Le Sartre – Chemin du Sartre – 33850 – Léognan – Tel : 05 06 64 08 78


- Château Bois Martin -

  • Château Carbonnieux, Grand Cru Classé de Graves -

Le plus ancien vignoble de l’appellation (il date de 1292), le plus grand aussi en Cru Classé, 90 hectares, doit sa naissance aux moines Bénédictins qui, jusqu’à la révolution, ont su commercialiser jusqu’aux rives du Bosphore son sublime nectar. Non seulement, ils étaient très doués pour la vinification, mais encore ils avaient le sens des affaires et le Château connut une renommée aussi internationale que possible, vu l’époque. Après, ce fut la valse des propriétaires, le morcellement du domaine, jusqu’à son rachat au XIXème siècle par la famille Bouchereau, planteurs de Saint-Domingue. Mais c’est Marc Perrin, vigneron bourguignon, qui avait créé en Algérie le plus gros domaine vinicole de l’Oranais, qui reconstitua en 1956 le vignoble de Carbonnieux. Ce sont ses petits fils, Eric et Philibert Perrin qui le gèrent aujourd’hui, dans le respect total des vinifications traditionnelles. Le château, où vivent Philibert et sa mère, est de toute beauté, certains bâtiments datant du XIII ème siècle. D’ici peu, ils vont ouvrir un musée de l’automobile attenant à leur boutique. Avec 50 hectares consacrés au rouge (200 000 bouteilles) et 42 au blanc (180 000 bouteilles), le Château Carbonnieux est le seul domaine qui produit pratiquement autant de rouges que de blancs.

Le Château Carbonnieux rouge (Cabernet sauvignon 60%, Merlot 30%, Cabernet Franc 7% , Petit Verdot et Carmenère 3%) développe dès le 1er âge tous ses arômes de fruits rouges avec des tanins équilibrés et soyeux. (20 €). Le Château Carbonnieux blanc (Sauvignon 65%, Sémillon 35%), charme dans sa jeunesse par sa fraîcheur et son intensité aromatique fruitée. En vieillissant, apparaissent des notes de fruits secs et confits (25 €). La gamme des vins s’agrandit avec 3 seconds vins rouges : Château Lafont Meneau, Château Tour Léognan et Château Haut-Vigneau.

- Château Carbonnieux – 33850 – Léognan – Tel : 05 57 96 56 20


Château La Louvière -

Il fallait garder le meilleur pour la fin de ce périple ! Ce domaine appartient au « tsar » du Pessac Léognan, celui qui est à l’origine de l’appellation, celui qui possède en plus du Château La Louvière, 3 autres châteaux en Pessac Léognan (Cohins-Lurton, Rochemorin, Cruzeau) et 3 dans le Bordelais (Dauzac en Margaux, Barbe Blanche en Lussac Saint-Emilion et Bonnet en Entre Deux Mers), André Lurton. Il a construit un empire et créé sa dynastie avec ses 7 enfants. Ses 280 hectares de Pessac Léognan lui donnent un poids évident dans l’appellation. Mais ce fringant octogénaire a lutté toute sa vie pour la défense de la qualité du vin. Il se nomme lui-même : le gendarme de l’appellation. Agitateur évolutif, il n’hésite pas à faire de la dictature pour défendre les valeurs auxquelles il croit. Pour exemple : il a sauvé quelques hectares de l’appellation en empêchant l’arrachage des vignes pour la création d’une technopole. Il défend tellement bien ce patrimoine viticole qu’il a réussi à faire jurisprudence et créer une sanctuarisation. Passionnant et passionné, l’œil vif et le verbe acerbe, il incarne à lui tout seul l’esprit Pessac Léognan.

Il est né il y a 84 vendanges au Château Bonnet, qui appartenait à son grand-père Léonce Récaper. Il en hérite en 1953, mais le vignoble était dans un triste état. Il rebâtit, replante, restaure la chartreuse du XVIIIème dans laquelle il vit toujours. Une fois les assises en place, il rachète La Louvière en 1965, les autres acquisitions suivront, échelonnées sur 15 ans.

Le Château La Louvière a connu une étrange destinée car il fut construit pour servir de lieu de réception. Aujourd’hui, classé monument historique, c’est toujours sa destination. La superbe bâtisse du XIXème domine un immense parc entouré de d’un vignoble de 62 hectares (14 en blanc, 48 en rouge).

Le Château La Louvière rouge (67% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot et cabernet Franc, 3% Petit Verdot) à la robe grenat foncé, dégage des notes de fruits noirs surmuris. Souple en bouche, poivré et vanillé, les tanins sont fondus (28 €). Le Château La Louvière blanc (85% Sauvignon Blanc, 15% Sémillon) avec une robe or assez soutenu, a un nez fin aux arômes d’agrumes et de pommes granny-smith. En bouche, le vin est rond, avec une finale fruitée (29 €).


- André Lurton -

- Château La Louvière – 33859 – Léognan – Tel : 05 56 64 75 87