Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Une escapade en Pessac Leognan,

Crédits:
textes par
images par

aux Sources de Caudalie…


- Florence et Daniel Cathiard -

Le meilleur point de chute est sans nul doute Les Sources de Caudalie, luxueux havre de paix 5 étoiles, situé en face du Château Smith Haut Lafitte, sur la commune de Martillac. L’hôtel, en fait, est l’aboutissement d’une belle histoire, qui commence en 1990, quand Florence et Daniel Cathiard achètent le Château. Trois ans plus tard, leur fille aînée, Mathilde, et son mari Bertrand Thomas se lancent dans la création d’une ligne de cosmétiques issus de la vigne, basée notamment sur les polyphénols contenus dans les pépins de raisins. Ils créent en 1994 la gamme Caudalie, qui évoque, dans le vocabulaire des dégustateurs, la persistance gustative d’un vin.

Parce qu’une partie du vignoble donnant un raisin de moins bonne qualité, Florence et Daniel Cathiard font appel à un sourcier qui constate la présence d’une source à 540 mètres, chaude et riche en oligoéléments. La famille Cathiard imagine alors une structure hôtelière navigant sur un océan de vignes, qui s’adjoindrait le 1er centre de Vinothérapie au monde : le Spa Caudalie. C’est ainsi qu’il y a tout juste 10 ans, l’hôtel naissait, construit et décoré avec des matériaux de récupération et des meubles anciens, dont la direction est confiée à leur fille cadette Alice et à son mari Jérôme Tourbier.

Aujourd’hui, 40 chambres et 9 suites sont répartis en 5 lieux qui entourent l’étang où s’ébattent les cygnes. « La Bastide des Grands Crus » qui rend hommage aux grands vins, « Le Comptoir des Indes » qui raconte les périples des grands navigateurs bordelais, « La Maison du Lièvre » construite à partir de 2 vieilles granges landaises, « L’Ile aux Oiseaux » qui rappelle une cabane tchanquée du Bassin d’Arcachon et « La Grange aux Bateaux ». Les chambres, très spacieuses, équipées de tout le confort et la technologie moderne, sont sobres, meublées à l’ancienne, la plupart ayant de petites terrasses pour le petit déjeuner que l’on prend en compagnie des paons qui se promènent nonchalamment dans la propriété. Un spa extérieur et une longue piscine chauffée complètent le décor. Au petit déjeuner, pour les curistes ou les amateurs de « light », une formule allégée est proposée.

L’hôtel prête aussi des vélos, les principaux domaines vinicoles étant à côté les uns des autres, une voiture n’est pas nécessaire. Chambre à partir de 200 €, demi pension gourmande ou minceur à partir de 326 € par personne pour 2 nuits, pension à partir de 418 € pour 2 nuits.


- Nicolas Masse -

Un aussi bel établissement ne pouvait qu’avoir un restaurant à la hauteur, et c’est chose faite. Depuis le mois de juillet. Nicolas Masse, chef étoilé au Grand Hôtel Loréamar de Saint Jean de Luz durant 7 ans, a pris la direction des fourneaux, amenant avec lui une partie de sa brigade. Du haut de ses 37 ans, il a déjà un très beau parcours : Villa Belrose à Gassin, La Cabro d’Or aux Baux de Provence, le Landmark à Londres, avant de dynamiser les 2 restaurants des Sources de Caudalie.

La Grand’Vigne. Le « gastro » où le chef jongle avec le respect des produits du terroir et l’alchimie des saveurs, dans un décor inspiré des serres du XVIIIème siècle, cette belle orangeraie surplombe le petit lac où s’ébattent les cygnes. Gourmand ou minceur, chaque plat est un plaisir des yeux et des papilles : la cannelloni de mangue et chair de tourteau à la coriandre et son sorbet poivron (29 €) est un pur délice, le risotto aux truffes lié au fromage de brebis et copeaux de foie gras givrés (31 €) provoque une explosion de saveurs délicates en bouche, le suprême de Saint Pierre rôti, croustillant de boudin noir et pomme fruit (34 €) avec une cuisson parfaite du poisson, est un mariage aussi harmonieux qu’audacieux, la côte de veau « blonde d’Aquitaine », son toast à la mœlle, truffes, girolles et carottes (34 €) ramène à la cuisine familiale revisitée, quant à la carotte en sorbet, fenouil en cristalline et orange mousseuse (14 €) elle constitue un dessert aussi subtil que savoureux. Accompagnés des vins du Château Smith Haut Lafitte, puisés dans les quelques 700 références de la carte des vins (à partir de 29 €), les accords mets et vins se révèlent très judicieux, grâce au talent du sommelier. Menus à 60 et 85 €, carte à partir de 62 €).

Dans un bâtiment mitoyen, La Table du Lavoir constitue le bistrot champêtre. Sa charpente a été construite avec des poutres récupérées au chai Lafite Rothschild, rend hommage aux lavandières avec les battoirs où s’inscrivent les menus. Supervisée par Nicolas Masse, la cuisine est confiée à Guillaume Germanaz, l’un de ses seconds, venu avec lui de Saint Jean de Luz. Un menu carte propose 4 entrées plus l’entrée du jour, dont un carpaccio de thon aux copeaux de parmesan, une fine tarte à la tomate, filets de sardines et sauce pistou, ou un capuccino de potiron et son foie gras. Cinq plats, plus la proposition du jour, naviguent entre terre et mer : chipirons à l’encre de seiche et patates vapeur, magret de canard rôti aux figues, souris d’agneau confites et ses légumes de saison. Crumble aux pommes caramélisées et sorbet cidre ou coulant tiède chocolat et glace à la vanille Bourbon font partie des 4 desserts. Carte bistrot modernisée, changeant chaque semaine, cuisine franche et savoureuse font bon ménage avec des prix attractifs : entrée + plat + fromage ou dessert (35 €), Entrée + plat (27 €), plat + fromage ou dessert (26 €). Tel : 05 57 83 83 83.


- Guillaume Germany -

Cerise sur le gâteau, Le Spa « Vinothérapie » , longtemps unique au monde, utilise tout de la vigne pour bénéficier au maximum des bienfaits des polyphénols stabilisés, connus pour avoir des vertus anti-oxydantes, anti-âge, drainantes,… Mitoyen de l’hôtel, les volumes du bâtiment rappelle les vieux séchoirs à tabac. Dans une atmosphère raffinée, le savant mélange de matériaux nobles, de bois et de pierre contribue dès l’entrée à la sensation de bien-être ressentie durant les soins qui allient les bienfaits d’une eau de source aux récentes découvertes de la gamme Caudalie (vendue uniquement en pharmacie). Les cures durent 2 jours ou plus, avec le choix entre Caudalie d’Exception qui offre la quintessence des soins pour une remise en beauté (448 €), Corps de Rêve pour affiner, raffermir et tonifier (434 €), 100% Raisin pour profiter des bienfaits du raisin sur la peau (336 €), Vinothérapie pour relaxer et déstresser (350 €) et Petit Raisin qui remet en forme après une grossesse (434 €). Massages, gommages, bains, enveloppements et soins du visage font également partie des prestations à la carte. La clientèle ne s’y est pas trompée : résidents à l’hôtel, bordelais, célébrités du monde entier s’y donne rendez-vous, en toute confidentialité. Tel : 05 57 82 82 82.


- lire aussi l'article introductif : Pessac Leognan s'ouvre à l'œnotourisme -
- à suivre :les domaines environnants -