Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

La télé sans pub.

Crédits:
textes par
Catégorie Pieds dans le plat

On s’en est passé, on s’en passera.


- moins 50 %, dormez tranquilles bonnes gens !

Qui se plaindra de ces entractes publicitaires qui servent principalement à aller chercher une bière au frigo, se laver les dents ou aller faire pipi ? L’opposition antigouvernementale, de mauvaise foi comme il se doit, manifeste alors qu’elle s’était plainte avant-hier qu’il y avait trop de pub à la télé… Elle a le même réflexe sur le dossier Justice. Hier, elle était prête à jeter le juge d’instruction avec l’eau du bain, aujourd’hui, elle le juge indispensable… Comprenne qui pourra !

Derrière cette attitude hypocrite, il y a certes un vrai problème, celui du financement et du contenu des émissions. Moins d’argent privé, pas beaucoup plus d’argent public, la télé financée par les contribuables peut se faire du souci.

Peut-elle aller plus mal avec le large quota actuel d’émissions débiles, les sempiternelles reprises qui nous gavent année après années avec des Louis de Funès datant de Mathusalem, des séries américaines des années 70 et même des plus récentes que l’on repasse en boucle… sans parler des shows télévisés racoleurs et populistes ou de la télé-réalité… irréelle ?

À côté de nous la BBC de nos amis britanniques, malgré quelques aléas, continue à produire une télé de qualité, sans doute la meilleure du monde, avec un large quota non pas d’imbécillités mais d’émissions culturelles, de documentaires, de reportages qui font références. ARTE nous sauve un peu de la grisaille, grâce peut-être à la rigueur de nos partenaires allemands…