Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes : la Droite maladroite

Crédits:
textes par

donne à la gauche des sièges convoités…

Aux sénatoriales, la constitution de listes de droite dissidentes a permis au maire de Valbonne, conseiller régional PS, Marc Daunis, d’occuper un siège au Sénat alors que le grand chelem était promis à la majorité départementale. Ce sont surtout les listes de Pierre Laffitte, sénateur non réélu et de René Vestri, élu, qui ont porté le maire de Valbonne sur les Fonts baptismaux du Palais du Luxembourg. Mais pour exister, en politique, il faut se présenter à des élections… Les voix qu’on recueille sur son nom permettent de négocier l’avenir. Pourquoi pas une place sur la prochaine liste des régionales par exemple ?

Lors des élections de mars dernier – c’est déjà loin – sur le canton de Mougins, les voix qui ont manqué à la conseillère générale UMP sortante, Claudine Laurière furent essentiellement celles des électeurs qui choisirent de voter pour le MoDem. Reste à savoir si ce MoDem là était encore à droite… Ainsi, la gauche récupère un poste au département, occupé dorénavant par Marie-Lise Gourdon, adjointe au maire de Mouans-Sartoux, André Aschieri que les communistes azuréens auraient bien vu au Sénat à la place de Marc Daunis…

Alors, la France aurait-elle la droite la plus bête au monde ? Non, juste adepte indéfectible de la biodiversité… politique.