Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Antibes : L’HOTEL DU CAP EDEN ROC

Crédits:
textes par
images par

à livre ouvert...

« Pour vivre heureux, vivons cachés », telle aurait pu être la devise de Jean-Claude Irondelle qui, durant 35 ans, a tenu la barre de ce fleuron des palaces azuréens, probablement un des hôtels les plus connus au monde. Un hôtel qui a reçu, dans la deuxième moitié du XXème siècle, tout ce que la planète comptait de célébrités : des Kennedy à Niarchos, en passant par Marcel Dassault, le Duc de Windsor, les Fitzgerald, Hemingway, et la majorité des stars hollywoodiennes.

À l’abri d’un superbe parc de 9 hectares, tout ce beau monde vivait sur une autre planète : le bâtiment principal, érigé en 1870, est un petit chef d’œuvre Napoléon III, auquel se sont adjoints « Les Deux Fontaines » et les villas privées, ce qui permet aujourd’hui d’avoir 121 chambres et suites d’un luxe à la hauteur du site environnant : un cap arboré qui plonge directement dans la mer, avec une seule voie terrestre d’accès, ce qui limite les intrusions. L’idée de génie fut de construire 33 cabanes en bord de mer, autour de la piscine, disséminées dans la pinède, qui offrent aux résidents un espace de détente intimiste pour la sieste et une possibilité de restauration sur une terrasse privée.


- Arnaud Pœtte et Lilian Bonnefoi -

L’Hôtel Du Cap Eden Roc est dans le giron du groupe hôtelier allemand, Okter Collection depuis 1969. Aujourd’hui, avec l’arrivée d’un jeune directeur général, Philippe Perd, décision fut prise d’opter pour l’ouverture sur l’extérieur et la communication. On découvre enfin le truculent chef de cuisine, Arnaud Pœtte, aux fourneaux du palace depuis 26 ans, qui vient de faire paraître, avec la complicité de son chef pâtissier Lilian Bonnefoi, un livre de recettes écrit par le critique gastronomique François Simon, qui liste les plats préférés des stars habituées du lieu, ainsi qu’une belle sélection de la carte, qui joue le produit vrai, la cuisson juste, l’épice méditerranéenne dosée.

À l’Eden Roc, on mange très bien, et maintenant, ça se sait et c’est écrit !

  • 55 recettes, 143 pages, de superbes photos – Cuisines & Gourmandises de Stars aux éditions Assouline.

Dans le restaurant gastronomique, moitié terrasse, moitié grande salle à manger qui domine la crique, avec une vue imprenable sur les Iles de Lérins, le plaisir des sens est de mise : fraîcheur de légumes de Provence au vieux vinaigre de Moscatel (36 €), grosses langoustines au lard sur une mirepoix de légumes croq’menthe (56 €), rôti de thon mi-cuit, minute de fenouil au chorizo et condiment provençal aux poivrons (48 €) ; c’est cher , certes, mais excellent, la carte des desserts et des vins est à la hauteur de la prestation. On peut aussi opter pour le splendide buffet d’entrées à 46 €, ou descendre d’un étage et s’installer au Grill, un peu plus près de la mer, complètement re-décoré (parquet en teck, luminaires interchangeables…) qui propose une carte légère autour de menus tapas et sushi-bar (salades de 28 à 32 €, plats de 28 à 49 €).

  • Hôtel du Cap Eden Roc – Cap d’Antibes – Boulevard JF Kennedy – 06601 – Antibes – Tel : 04.93.67.13.83