Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Saint-Tropez : une Bastide de rêve

Crédits:
textes par
images par

aux allures de petit palace…

On est bien dans Saint-Tropez, remuante cité « bling bling ». La plupart du temps, on y va pour voir et être vu. Mais on peut aussi aimer le charme du joli village varois, sa renommée n’est pas due au hasard, tout au plus est-il victime de son succès. On peut donc aimer Saint-Tropez sans paillettes, stars et nuits blanches.

Rendez-vous pour cela à « La Bastide de Saint-Tropez », nouveau Relais & Châteaux, ravissant petit palace niché en pleine campagne… à 5 minutes de la Place des Lices. Sitôt franchie la grande grille en fer forgé de l’entrée, on est conquis. Une grande maison de maître domine terrasses et piscine, entourées de quatre mas provençaux. Bien que les constructions d’un étage ne datent que d’une vingtaine d’années, le charme de l’authentique opère dès l’arrivée à la réception : ici pas de lobby gigantesque, ni statues pharaoniques, ni dorures. On pénètre dans un grand salon bourgeois dominé par une charpente centenaire, où canapés et clubs en cuir tendent les bras.

C’est là aussi que, le soir, on prend l’apéritif près de la cheminée : comme chez soi, ou presque. C’est la devise du jeune directeur, Fabien Delaffon, qui, issu de la chaîne des Relais & Châteaux, se considère comme un « aubergiste », accueillant les clients comme des invités personnels.

Charme aussi du restaurant mitoyen, « L’Olivier », situé dans une jolie véranda, romantique à souhait. Aux beaux jours, la terrasse ombragée d’oliviers centenaires donne sur la piscine et les mas. Aux fourneaux, un tout jeune chef, Kevin Altier, qui a fait ses classes dans les Landes. Il travaille sa courte carte avec beaucoup de rigueur sur la qualité des produits, la précision des cuissons, le respect des saveurs : très belle soupe de poissons ; fricassée de champignons ; foie gras poêlé aux cèpes ; blanquette de lotte aux girolles ; dos de cabillaud, brandade de morue, pomme de terre en robe des champs à l’aïoli et ratatouille, autant d’entrées et de plats proposés dans le menu-carte : 4 entrées, 5 poissons et viandes , 4 desserts au choix ( de 55 à 80 €), ou on se laisse tenter par le menu de saison : en ce moment, les champignons sont à l’honneur (75 € en 4 plats ). Le chef aime jongler ainsi avec les thématiques. Il projette prochainement un menu « coquilles Saint-Jacques », puis, honneur à la truffe … et ainsi de suite, au fil des produits de saison.

Charme encore pour la partie hôtelière : les 26 chambres, junior suites, suites et appartements entourent le parc complanté de palmiers, orangers, cyprès, bambous : on est dans le Sud de l’Espagne, on est au milieu de nulle part, et on s’y trouve très bien. L’été venu, le « room-service » fonctionne à 200 %, les clients savourant le plaisir exquis de pouvoir dîner en tête-à-tête sur leur terrasse privée. La décoration est aussi réussie que dans la « Grande Maison », sobre, élégante et luxueuse, confortable avec un grand plus : les décorateurs ont su résister aux sirènes des moquettes souvent improbables, avantageusement remplacées par des carreaux provençaux et de beaux tapis. (Chambres de 250 € en basse saison à 1000 € pour un appartement en très haute saison).


- Kevin Altier -

D’autres prestations sont proposées aux clients pour embellir encore leur séjour : limousine à disposition pour se rendre à Saint-Tropez… et en revenir, luxueux yacht de 22 mètres qu’on peut louer à la journée ou pour plusieurs jours, massages à domicile…. Fermeture du 1er janvier au 8 février.

  • La Bastide de Saint-Tropez – Route des Carles – 83990 – Saint-Tropez – Tel : 04.94.55.82.55