Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

EZE : « La Chèvre d’Or » a mis son habit d’automne,

Crédits:
textes par
images par

les saveurs de la cuisine de Philippe Labbé sont au rendez-vous…

On sait déjà le charme enchanteur du petit village médiéval d’Eze, perché sur les hauteurs, qui mérite son nom dont l’origine latine « avisione » signifie « point de vue ».

On sait aussi que, niché au cœur du village, trône un des plus beaux fleurons de l’hôtellerie de luxe : le Relais & Châteaux de la Chèvre d’Or dont la légende dit qu’une des propriétaires aurait fait fortune dans l’élevage caprin et caché ses pièces d’or dans le château.

On sait également qu’un excellent chef, bi étoilé Michelin, Philippe Labbé, propose au restaurant gastronomique une cuisine qui marie depuis 6 ans, avec un succès jamais démenti, modernité et tradition. Ce que l’on sait moins, par contre, c’est que le chef est un vrai artiste, poète romantique à ses heures, qui utilise ses fourneaux comme un virtuose son instrument.

Il allie ainsi une parfaite technicité, apprise notamment avec Christian Willer au Martinez à Cannes, Eric Briffard alors au Plaza-Athénée à Paris, avec un talent de créateur qui l’incite à associer la gastronomie de sa Champagne natale avec les senteurs de la Provence. Cet exercice de style lui est également possible grâce à l’atypisme du joli palace moyenâgeux (34 chambres et suites) qui lui sert d’écrin et dont la clientèle bien qu’internationale est anti bling bling : on y vient pour être tranquille, serein, choyé, gâté et non pas pour être vu. Cette clientèle exigeante s’attache au perfectionnisme tout en restant prête pour des aventures culinaires inconnues.

Jusqu’à la fin du mois, il concocte un fameux dîner d’automne proposé à 145 €, servi du dimanche au jeudi soirs inclus, en notant en exergue : « Les saveurs sensorielles aussi riches que les couleurs de l’automne apportent les dernières touches d’une saison bien remplie en sachant que le meilleur reste à venir… ». Des cèpes servis dans un bouillon au pain brûlé avec un œuf mollet surmonté d’une râpée de cèpes, on passe aux noix de Saint-Jacques rôties au beurre demi-sel, émulsion de beurre noisette et bicolore de choux fleur et brocoli, avant de se régaler d’une palombe sauvage de Sologne rôtie en salmis aux fruits et légumes d’automne sur un lit de salsifis fondants.

Le dessert, dû au chef pâtissier Cédric Campanella, est à la hauteur de la prestation : banane Doyo rôtie à la vanille et au whisky « Old Bushmill’s », rafraîchie de yaourt et d’une crème glacée, gelée de café et beurre miellé. Un coup de chapeau également au chef sommelier Philippe Magne, depuis 19 ans dans la maison, qui se régale dès qu’il peut vous faire faire une découverte parmi les 35 000 bouteilles de sa cave.

  • Château de la Chèvre d’Or – rue du Barri – 06360 - Eze Village- Tel : 04.92.10.66.66. - L’établissement sera fermé à la fin du mois pour rouvrir en mars.