Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

La Napoule : l’Ecole de cuisine de l’Oasis

Crédits:
textes par
images par

des frères Raimbault fait du « sur mesure ».

C’est dans l’air du temps : de plus en plus de grands chefs ouvrent des écoles de cuisine à l’intérieur de leurs établissements. Cette nouvelle mode obéit à une nouvelle tendance qui a commencé à s’affirmer au tout début des années 2000. Jusque-là, il était de bon ton de recevoir « à la bonne franquette » ses amis, autour d’un plat de spaghetti ou autre improvisation, genre « cuisine-placard ».

Grâce à la médiatisation des défenseurs de la « bonne bouffe », femmes et hommes pratiquement à égalité, se sont lancés dans la gastronomie : on a envie maintenant d’épater ses convives par le raffinement des plats préparés à la maison, ainsi que de leur présentation. C’est ainsi qu’on assiste à une recrudescence d’écoles de cuisine.

Pourquoi un chef bi-étoilé comme Stéphane Raimbault se serait-il lancé dans cette aventure ? Plusieurs explications à sa démarche, dont la première, intemporelle : un cuisinier, par définition, ne peut exprimer son talent qu’en le faisant partager à ceux qui dégustent ses plats. Ensuite, son rôle est également formateur. Parmi les anciens seconds de Stéphane Raimbault, entre autres, deux jeunes chefs, Mathias Dandine aux Roches à Aiguebelle et Christophe Pétra au Sud au Lavandou sont étoilés. La route est ouverte pour la transmission de l’art culinaire (le 9ème des Beaux Arts selon Prosper Montagné) de son équipe à ses clients.

Et puis, comme toujours dans ce genre d’aventure, il y a eu des opportunités : pouvoir exploiter une petite maison située au milieu d’un beau jardin, juste en face du restaurant L’Oasis. Transformée en un espace très fonctionnel dans les tons orange et blanc, avec espace cuisine équipée de matériel Gaggenau, grande table d’hôtes, l’école actuelle est dotée d’une grande cour où, aux beaux jours, confortablement installés sous les canisses de la tonnelle en fer forgé, les « apprentis cuisiniers » peuvent savourer leur travail de la journée. Des ateliers participatifs, orchestrés par Stéphane et Antoine Raimbault, l’atelier de dessert étant assuré par François Raimbault, aux démonstrations de cuisine, des ateliers d’œnologie à la table d’hôte de l’atelier, c’est une école « haute couture », du sur mesure.

À l’occasion de l’inauguration de ses ateliers, l’Oasis propose jusqu’à la fin novembre, tous les mardi, mercredi et jeudi soirs, un menu élaboré par Stéphane Raimbault avec ses plats phare qui sont dans les thématiques des cours de cuisine : Emietté d’esquinade au guacamole en salade de pourpier à l’huile de curry et tamarin ; pavé de saumon laqué à la braise, chao-mian de légumes et sauce teryaki ; quasi de veau de lait, escalopine de foie gras au gingembre, mangue caramélisée, courgettes et shiitakés à la coriandre avant la caravane des desserts de François Raimbault (80 € hors boissons, 99 € avec ½ vin). Uniquement sur réservation, avec participation au tirage le 1er décembre pour gagner un cours dans un des ateliers au choix.

  • L’Oasis – rue Honoré Carles – 06210- La Napoule – Tel : 04.93.49.95.52


Brigitte Brunot , photo Patrick Flet