Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Var : Les « Prosper Montagné » à « La Font du Broc »,

Crédits:
textes par
images par

là où œnologie et art équestre font bon ménage…

Le Club Prosper Montagné a été créé il y a presque 60 ans, par Léon Beyer, ami du grand cuisinier, Prosper Montagné. Sa philosophie se base sur la citation de Prosper Montagné : « Il faut maintenir les traditions, poursuivre l’élan, révéler de nouveaux chefs, la Gastronomie, comme la cuisine, ne doit pas refroidir ».

Avec comme slogan « on ne fait du bon qu’avec du très bon », cette confrérie compte aujourd’hui un millier de gastronomes convaincus en France, et s’implante dans différents pays dont la population s’implique dans la qualité de la cuisine. Pour rendre hommage à ce grand chef du siècle dernier, qui a élevé la gastronomie au rang des Beaux Arts , le 9ème, cuisiniers, artisans des métiers de bouche, producteurs, éleveurs, gastronomes éclairés, se réunissent plusieurs fois par an dans différentes régions de France.

Le dynamique délégué régional Sud-Est, vice-président national, Patrick Fleury, ancien boulanger-pâtissier, organise chaque année un important chapitre sur la Côte d’Azur, ce qui donne lieu à de nouvelles intronisations, une quinzaine cette année.

À confrérie d’exception, lieu d’exception ! La manifestation s’est tenue à La Font du Broc, aux Arcs-sur-Argens, superbe domaine où Ingrid et Sylvain Massa ont créé en quelques dizaines d’années, avec beaucoup de passions et de convictions, plus qu’un château viticole, un « Domaine de Vie » organisé, depuis l’origine, autour de la Source (la Font en provençal) se déversant dans un réceptacle, le Broc.

Aujourd’hui, ils produisent 120 000 bouteilles (60% de rouge, 20% de rosé et 20% de blanc), comptabilisent 35 naissances dans leur élevage de chevaux lusitaniens et accueillent plus de 70 évènements (ateliers de dégustation, marchés, soirées à thèmes,…) par an. Leur grande fierté est d’avoir su emmener l’un de leurs chevaux, « Galopin de la Font » aux Jeux Olympiques 2008 de Pékin. Pour couronner le tout, leurs dernières cuvées AOC Côtes de Provence se sont vues primées au Concours Général de Paris.

Tour à tour furent orchestrés une démonstration de dressage de chevaux lusitaniens, la présentation du vignoble avec les intronisations dans les vignes, la visite de la cave cistercienne construite de toute pièce en 1989 par des Compagnons à 17 mètres sous terre, une dégustation dans les jardins à la française, une causerie sur le pain et le vin (lien commun : la fermentation) et une belle illustration gourmande du terroir provençal avec un excellent déjeuner préparé par Alain Bœuf (restaurant Le Concorde à Vidauban), virtuose de la rabasse (la truffe), diamant noir du Haut Var.

Brigitte Brunot , photos de Patrick Flet