Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Marta Barrière est décédée à Paris.

Crédits:
images par

Elle passa avec son mari Lucien, une grande partie de sa vie à l’hôtel Majestic de Cannes.


- Marta Barrière, Deauville, 1966, photos © AD -

Nous apprenons la disparition de Marta Barrière, décédée dans un hôpital parisien. Elle survécut à son mari Lucien Barrière disparu en 1991 et à sa fille Diane, née d’un précédent mariage. Celle-ci s’était avérée un chef d’entreprise remarquable et ambitieux. Elle fut victime d’un tragique accident d’avion. Gravement blessée, elle devait s’éteindre en 2001, après avoir fait preuve d’un grand courage face aux souffrances endurées.

Diane laissait ses enfants Alexandre et Joy à la garde de son mari, Dominique Desseigne. Celui-ci prit en mains l’entreprise familiale dont il a l’usufruit. Il préside ainsi le Conseil de surveillance du "Groupe Lucien Barrière", détenu à 51 % par la famille Desseigne-Barrière. Marta Barrière y était plus particulièrement en charge des activités de représentation générale, de relations publiques et de communication, en collaboration avec son gendre. Ce dernier dirige aussi la Fermière du Casino municipal de Cannes, composé des casinos Les Princes et Croisette ainsi que des hôtels de luxe, le Majestic et le Gray d’Albion, détenu à 65 % par la famille Desseigne-Barrière.


- Marta Barrière et son mari Lucien lors de l'inauguration de la piscine olympique de Deauville, en 1966 ; on reconnait la présence de leur ami Maurice Chevalier, sans canotier -

Nous transmettons nos condoléances à la famille dont le fondateur du magazine « Paris Côte d’Azur », Fernand Dartigues, fut proche.