Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

A chiens mordants, maîtres caustiques…

Catégorie Les paradoxales

Une réaction mesurée à notre article Un chien ça mord… :

Un amateur et conducteur d'American Staffordshire terrier en parcours sportif (race servant aussi à la recherche de victimes en avalanches et dans les décombres) a réagi à notre article au sujet des chiens dits dangereux et chiens d'attaque.

- apeurant !

« Concernant votre article cité en objet, vous faites bien d'indiquer qu'un chien est "dangereux" en fonction de sa puissance. Bien qu'un caniche ou un bichon mordant un enfant en bas âge fera de gros dégâts.

Mais pour le reste, vous semblez bien extrémiste pour un site qui se dit "d'information".

Je vous rappelle, que les drames (car il ne faut pas minimiser les conséquences) concernant les chiens représentent 2 décès pas an en moyenne. Pourquoi ne voulez-vous pas interdire, les insectes de types abeilles, guêpes… une vingtaine de morts par an, les mariages, Pacs…. 400 mort(e)s suite aux violences conjugales. Et je vous passe la liste des 20 000 accidents domestiques fatals. Et des 6 000 morts sur la route ou du tabagisme passif ».

Sans vouloir pousser plus loin la polémique – laissons le lecteur libre de se faire une opinion – et chercher à avoir le dernier mot, ajoutons cet élément de réflexion : il est des domaines où il est difficile d’intervenir. Rendre les piqûres abeilles indolores et sans danger est aléatoire. Il en est d’autres où il est de notre devoir de chercher des solutions, de protéger les gens… souvent contre leur gré, d’installer des garde-fous… C’est avec un certain humour, du moins nous l’imaginons, que notre lecteur met en parallèle les accidents de la circulation, ménagers et autres, avec les deux décès par an provoqués par les chiens. Bien entendu, le travail de prévention et l’attention qu’on doit porter à tous les problèmes de société, culturels, ne doit pas nous empêcher de chercher une fin à la prolifération incontrôlée et jusqu’à présent incontrôlable, des chiens aux mâchoires puissantes…

Cet amateur d'American Staffordshire sera sûrement d’accord avec nous : "Il n’y aurait pas de mauvais chiens, seulement de mauvais maîtres…"

- mention : www.pariscotedazur.fr – septembre 2007 -
- contact, abonnement, désinscription -