Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Les bancs publics ne sont plus ce qu’ils étaient

les amoureux de Brassens ont du souci à ce faire…

Catégorie Pieds dans le plat

A Cannes ou ailleurs, les amoureux ne sont plus aussi nombreux à utiliser les bancs publics pour faire leur cour où voler un baiser… Doisneau a laissé lui aussi quelques belles photos sur le sujet. Alors, quand de nouveaux bancs sont installés, on est tenté de se réjouir, soit pour les utiliser soi-même soit pour le plaisir de les voir occuper par de jeunes couples… aux amours débutants.

Les bancs verts qui occupent une portion de route, très récemment réaménagée, interrogent l’observateur, potentiel utilisateur. Tout neufs, eux aussi, ces bancs sont curieusement placés, les uns face à la route, très fréquentée – au rythme des nouveaux développements immobiliers - elle le sera de plus en plus… lui tournant le dos, les autres ne donnent comme choix qu’un bout de zone industrielle, un mur ou la toute nouvelle piste cyclable qui, pour l’instant, est peu utilisée… Pas vraiment l’environnement idéal pour se bécoter en se disant des « je t’aime » pathétiques.

On se surprend à imaginer quels sont ceux susceptibles d’utiliser ces bancs. Combien seront-ils à le faire et à prendre du plaisir ? Bruit, pollution de l’air, seront à prendre en considération. En choisissant le bon côté, on pourra jouer comme les enfants qu’un jour ou l’autre nous sommes tous, à reconnaître les immatriculations, quels départements, quels pays, combien de locaux, d’étrangers, de Renault, de Citroën… ?

A l’heure où il est de bon ton de faire des économies, de gérer avec précaution les finances publiques, ces bancs, placés à cet endroit, ne semblent pas entrer dans ces sages perspectives…

Amateurs de bancs publics, cliquez sur ce site Internet, 6 600 bancs vous contemplent…

- mention : www.pariscotedazur.fr - août 2007 -
- contact, abonnement, désinscription -