Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

« Tourne tourne la terre »

Chanson, paroles de Fernand Dartigues, musique d’Auguste Pastour…

Pour Fernand Dartigues, jeune Montpelliérain qui passa la majeure parti de son enfance dans un quartier sordide de Marseille, chansons et chansonnettes faisaient intimement partie de son quotidien. Beaucoup de rêves éveillés qui nourrissaient son romantisme.

La télévision n’existait pas encore, Edith Piaf chantait ses ritournelles dans les rues et ramassait les sous qu’on jetait des fenêtres. Les succès de l’époque duraient des années dans les juke-box des mémoires. Les maçons chantaient à tue tête… L’hirondelle des faubourg, Rose blanche et Lilas blancs, Le temps des cerises, L’amour est un bouquet de violettes… on pleurait pour un rien dans les chaumières en attendant La caissière du Grand Café. Berthe Sylva annonçait Tino Rossi qui annonçait Maurice Chevalier, Charles Trenet, Bécaud… ça valait mieux, bien sûr, que d’attraper la scarlatine…

Poète amateur et joueur de mots, Fernand, à peine installé à Cannes, en 1946, eut la chance de rencontrer un compositeur de musique local qui avait pignon sur rue : Auguste Pastour. Il s’inscrivit à la SACEM, et avec lui, composa quelques chansons qui « tournèrent »… localement. Chance bien éphémère, car Auguste, dont le père Louis, célébrité régionale, peignait des huiles représentant des thèmes provençaux, devait trop vite disparaître.

- Auguste Pastour, Toune Caly, Fernand Dartigues -



Là devait s’arrêter cette tentative de mettre sa poésie en chanson et de rejoindre ses idoles, les poètes-chanteurs-compositeurs comme Brassens, Léo Ferré, Brel… Reste cette ritournelle, au parfum suranné. Elle rejoindra ses sœurs oubliées dans le fond d’un tiroir…

Tourne tourne la terre

1

Il faut de tout pour faire un monde
Il faut des chèvres et des choux
Il faut des brunes, il faut des blondes
Il faut des sages et des fous
Il faut de tout pour faire un monde
Il faut des flûtes, des binious
Il faut des maigres et des rondes
Il faut des brutes et des doux !

Refrain

Tourne, tourne la terre
Sous la voûte des cieux
Tourne, tourne la terre
À la grâce de Dieu !
Elle emporte les âmes
Des jeunes et des vieux
Tournez, tournez, mesdames
Tournez mes beaux messieurs !

2

Il faut de tout pour faire un monde
Il faut des rires et des pleurs
Il faut des voix qui se répondent
Il faut des perles et des fleur
Il faut de tout pour faire un monde
Il faut des tristes, des joyeux
Et sur la Seine ou la Gironde
Il faut des riches et des gueux !

Fernand Dartigues { 1912 – 2000 ]