Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Trophée Andros : les Pernaut remettent la gomme

et arborent sur les pistes glacées du circuit, les couleurs des Alpes-Maritimes et des stations de ski du Mercantour.

Les Pernaut ont progressé certes, mais restent vers la fin du classement. Jean-Pierre le père, pilote novice l’année dernière, au vue de ses premiers résultats à Val Thorens, s’était même fait remplacer au JT de TF1… mais c’est le plus souvent le fils, Olivier, ingénieur et patron de l’équipe SaintéLoc, qui tient le volant.

On peut voir sur leurs tenues et sur les flancs de leur bolide, une BMW série 1, que les couleurs du Conseil général des Alpes-Maritimes, d’Auron, d’Isola, de Saint-Dalmas de Selvage sont en bonnes places. Principaux sponsors, ils ont permis à la famille Pernaut de financer leur sorties sur le circuit Andros et de figurer parmi les « happy few » qui peuvent se retrouver en bonne compagnie, avec Alain Prost et Franck Lagorce, Bernard Balas, Olivier Panis

La participation financière du départemental, fortement encouragée par Eric Ciotti et surtout son président, Christian Estrosi, avait fait coulé beaucoup d’encre et secoué les travées du Conseil général. Il est vrai que l'importance de la subvention, 200 000 €, avait de quoi surprendre. Quels pouvaient donc être les retours directs sur cet investissement ? Plus des retours indirects que directs se plaignirent les conseillers d’opposition, imaginant des renvois d’ascenseur au profit de l’UMP et de la majorité présidentielle… le tout bien sûr à l’avantage du président des Alpes-Maritimes.

Avec des succès ou insuccès divers, la famille Pernaut a donc remis la gomme et après Val Thorens, Andorre et l’Alpe Duez, se retrouvera pour la… bonne cause à Lans en Vercors, Isola 2000, Serre Chevalier et Super Bresse. Une série de glissades qui se terminera en apothéose au Stade de France, le 16 février prochain. Gageons que TF1 en fera des gorges chaudes… et qu'on apercevra quelques secondes au moins la voiture de course de Jean-Pierre Pernaut affichant fièrement le nom de leurs sponsors.

- mention : www.pariscotedazur.f – décembre 2007 -
- contact, abonnement, désinscription -