Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Pour aider à rire… 806

pas à mourir…

Catégorie pour aider à rire

-Il travaille pour le compte de deux entreprises. -Alors, il a tout d'un vrai dromadaire. -Pourquoi cela ? -A cause de ses deux boss.

-Un comble : il paraît que les sculpteurs n'ont pas de statuts !

-Ils se disputent à propos d'une propriété foncière. -Ce n'est pas un terrain d'entente !

-Comment pourrait-on se montrer impartial lorsqu'on est dans un parti ? -On est de parti pris !

-De quoi les centenaires meurent-ils ? -D'avoir trop vécu !

-Voulez-vous que les gens vous trouvent sympathiques ? Dites-leur qu'ils sont sympathiques !

-Slogan pour les intempérants qui prennent la route : si tu bois trop de verres, tu va faire des tonneaux !

-Ce n'est pas une raison parce que la mer est belle pour lui faire des enfants. Ce n'est pas parce qu'un taxi est libre pour se faire conduire à la Bastille. Ce n'est pas parce que le soleil brille pour hâler n'importe où. Ce n'est pas parce qu'on s'appelle Martin qu'il faut faire le Jacques. Ce n'est pas parce qu'il fait chaud qu'il faut se montrer glacial.

-Il y avait plus de 5 000 personnes à la réception de l'Elysée. -Cela ne fait jamais que 62 millions d'absents…

-Que dit-on des élus qui se sont fait élirent avec l'appoint des voix de l'extrême droite ? -Qu'ils sont très maladroits.

-Sur la Côte, les estivants prient ; donnez-nus notre bain quotidien !

-On comprendrait très bien que les poissons se révoltent et qu'ils veuillent la mort des pêcheurs !

-Je m'étonne de voir à quel point, il lui est lié. -C'est sans doute qu'elle est très attachante !

-Quand j'ai appris cette nouvelle, je me suis trouvé comme la Venus de Milos. -C'est à dire ? -Les bras m'ont sont tombés !

-La vendeuse de chaussures s'est mariée avec le cordonnier. -En grandes pompes, j'espère !

-Ne blâmons pas trop les égoïstes ; après tout, la vie n'est qu'un grand : je !

-Que peut-il arriver de pire à un homme de droite ? -C'est d passer l'arme à gauche !

-On dit : il a trouvé la mort… N'est-ce pas plutôt la mort qui l'a trouvé ?

-Que pensez-vous des monarchistes ? -Je m'en fou royalement !

-Le dernier roman que j'ai lu, je l'ai trouvé bien lourd. -N'est-il pas édité chez Plon ?

-Celui qui nous porte le courrier ne manque pas de finesse. -C'est un facteur psychologique !

-Quelle est la devise du masochiste ? -Je souffre donc je suis. -Celle du coureur de jupons ? -Je drague dont je suis.

-Depuis quand ne porte-il plus de chapeau ? -Depuis qu'il a une grosse tête.

-On a cambriolé le marchande de tapis. -Il est vrai qu'on voit plus souvent des tapis volés que des tapis volants.

-Qu'est-ce qu'ils fumaient nos lointains ancêtres ? -Des gauloises, bien sûr !

-Il fait preuve de beaucoup d'audace, mais on ne peut rien lui faire entendre. -Il n'écoute que son courage !

-C'est l'hiver. Evitez les colères froides, l'accueil glacial, les notes de frais, les gaffes – ça jette un froid – et tous ceux qui font du vent…

-Ce champion des nuits parisiennes n'a vraiment pas bonne mine. -La locomotive n'est pas en train !

-Entre éléphants : je trouve que votre collègue commet une erreur. -C'est possible, mais n'essayer pas de le détromper !

-Ah, si je tenais celui qui m'a foutu à l'eau ! -Que lui feriez-vous ? -Je lui ficherais une de ces trempes !

- mention : www.pariscotedazur.fr - janvier 2007 -
- info@pariscotedazur.fr -