Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Hulot joue gagnant

surtout si Sarkozy et Ségolène tiennent leurs promesses.

En retirant sa menace de se présenter à la course présidentielle, il ne perd peut-être rien au change. Toujours dans la perspective où l'un des deux ci-dessus nommés se trouve à la tête du pays – comment, n'est-ce pas, pourrait-il d'ailleurs en être autrement…

Le moment venu, il aura tout le loisir de rappeler à Nicolas Sarkozy le super ministère que celui-ci lui a proposé. Un ministère du développement durable qui ne sera pas, pour une fois sans pouvoir, simple coquille vide pour rassurer l'écolo qui sommeille chez l'électeur… Un ministère qui aura son mot à dire dans les domaines du transport, du logement, de l'équipement et de l'énergie. Tout un programme en vérité.

Ségolène Royal ne pouvait pas ne pas signer le Pacte écologique de Nicolas. Plus verte que les Verts et plus environnementaliste que Hulot, elle y ajouterait même quelques compléments comme la dimension européenne, les transports publics, le développement des éco-industries…

Nicolas Hulot a sans doute fait le meilleur calcul qu'il soit. En effet, on le voyait mal, tout écorché vif qu'il est, devoir attaquer de front les ténors de la politique politicienne, Dominique Voynet en tête. La planète bleue n'y aurait rien gagné.

- mention : www.pariscotedazur.fr - janvier 2007 -
- info@pariscotedazur.fr -